Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jean ristat

Tags relatifs

Dernières notes

Jean Ristat, Le théâtre du ciel, Une lecture de Rimbaud

                      O bleu                           Scène 1   Au petit matin les anges sont les yeux cernés Et les boulets qu’ils traînent aux pieds font un bruit de Casserole de quel bagne sortent-ils donc Tout tachés de nuit à l’odeur de...

Publié le 03/05/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, « Le Parlement d’amour »

DR   « J’aurai vieilli avant l’âge dans le regard Des jeunes gens comme un miroir éteint l’ardeur N’y fait rien quand les loups rôdent par les chemins Sautent de rochers en rochers ou bien se terrent Dans les cavernes immobiles l’œil mauvais la Bouche pour mordre lorsque passe un enfant pâle Et solitaire je poursuis ma route sans Savoir où la nuit m’emporte...

Publié le 24/04/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Mathieu Bénézet, « Toute la lumière était désirable »

  « Toute la lumière était désirable. Maintenant tout est dissous et changé. Tout. C’est une pluie qui tombe sur moi avec égalité. Je parlais de dormir et de vivre. Mais ce sont nos phrases mêmes. — Sans nos voix. — Oui.   Et des couleurs fragiles, presque conservées. Il y avait des entassements de livres et je cherchais à les remuer, de quoi parler....

Publié le 14/04/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Jean Ristat, Le théâtre du ciel, une lecture de Rimbaud

                                            Acte III, I rouge                       Scène 1   Forêts de la mémoire quel monstre masqué Rôde sous vos futaies et sans cesse m’appelle Et me tourmente à la fin...

Publié le 24/04/2019 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, Artémis chasse à courre le sanglier, le cerf et le loup

                       La chasse au loup   À cette heure incertaine où l’obscur dispute Au jour son royaume la déesse repue Rappelle ses valets avant que de céder Au sommeil tous les oiseaux se sont tus et les Pâles enfants des hommes tremblent dans leurs draps blancs Lorsqu’un rêve très ancien vient les...

Publié le 16/04/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, Artémis chasse à courre le sanglier, le cerf et le loup

             II La chasse du cerf   Maintenant que le jour dépenaillé se lève Artémis celle qui est puissamment bâtie Une vraie camionneuse un garçon manqué Se retire toute ruisselante de sueurs Dans la grotte où l’attendent ses nymphes et sa meute Battez tambours et sonnez trompettes légères En...

Publié le 24/12/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, Le théâtre du ciel, Une lecture de Rimbaud

     E blanc                                       Scène 1   La mort couche dans mon lit elle a les dents blanches Patauger dans la nuit appelle-t-on cela Vivre O dans...

Publié le 02/08/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, Le théâtre du ciel, Une lecture de Rimbaud

                                       E blanc  ...

Publié le 07/07/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, N Y Meccano

Il y avait si long temps d'amour qu'au matin Un ange tombé dans la plume par surprise La bouche encore nouée comme une rose Ne m'avait tenu à l'ourlet d'un soupir   Ô il y avait si long temps du tendre amour Les doigts dépliés dans sa longue chevelure Comme un éventail de nacre au creux de l'épaule Je me suis égaré dans un jardin chinois   Écoute mon...

Publié le 07/12/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean Ristat, Artémis chasse à courre le sanglier, le cerf et le loup

La chasse du loup   À cette heure incertaine où l'obscur dispute Au jour son royaume la déesse repue Rappelle ses valets avant que de céder Au sommeil tous les oiseaux se sont tus et les Pâles enfants des hommes tremblent dans leurs draps blancs Lorsqu'un rêve très ancien vient les visiter À la vitre étoilée de la chambre l'ombre Bleue de la bête qui...

Publié le 11/04/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant