Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jérôme garcin

Tags relatifs

Dernières notes

Michel Simonet, balayeur et écrivain.

L'article du Nouvel observateur me donne très envie de lire ce livre de Michel Simonet . Après avoir lu avec intérêt l'art poétique de Roger Caillois (son éthique, qui s'adresse quand même plutôt aux auteurs assez connus pour risquer d'en faire usage de pouvoir, il me semble, même si certains points peuvent être adoptés par ceux qui aiment l'ombre - ou que l'ombre choisit...) je trouve...

Publié le 12/02/2018 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Rêves d’azur

Jérôme Garcin, Bleus Horizons , Gallimard, 2013, Folio, 2014 Né à Bordeaux en 1886, Jean de la Ville de Mirmont est mort sur le front en novembre 1914, laissant une œuvre forcément interrompue : un bref roman, Les dimanches de Jean Dézert , quelques contes et, surtout, un recueil poétique, L’horizon chimérique . Qui s’en souvient ? Quelques amateurs éclairés, quelques...

Publié le 08/09/2014 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

La chute de cheval - J. GARCIN

Je ne suis malheureusement jamais vraiment entrée dans ce livre de Jérôme Garcin. La chute de cheval qui a coûté la vie à son père n'est qu'un prétexte pour rédiger une ode aux équidés et à l'art équestre. C'est un peu fouillis. L'auteur passe sans cesse du coq à l'âne. J'aurais aimé qu'il parle davantage de son paternel. Or, il ne l'évoque que dans deux ou trois chapitres. Il n'y a que les...

Publié le 30/12/2013 dans La plume et... par Do | Lire la suite...

STAR ACADEMIGREC

  La Star Academy Par la magie d'un "y", la Star Academy nous signale qu'elle n'est pas une académie poussiéreuse, mais une école d'un genre nouveau, où les vocables anglo-américains s'emploient sans traduction. La même lettre se retrouve d'ailleurs dans l'identité des participants qui se nomment Grégory plutôt que Grégoire, Jérémy plutôt que Jérémie, comme si le prénom...

Publié le 20/12/2013 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Portraits équestres

Jérôme Garcin, Galops , Perspectives cavalières, II , Folio / Gallimard, 2013 On connaît la passion que Jérôme Garcin voue aux chevaux. Et comme la littérature est aussi son fort, cela donne de beaux ouvrages équestres que nous lisons soit avec le regard naïf du néophyte, soit avec l’admiration complice du connaisseur, et toujours, selon les circonstances, aux rythmes des...

Publié le 12/10/2013 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

« L’excès de l’absence »

Jérôme Garcin, Olivier , Gallimard, 2011, Folio, 2012 Olivier allait avoir six ans lorsqu’il fut tué par un chauffard. Sa mort priva Jérôme, son frère jumeau, d’un autre soi-même, de son double, d’une présence nécessaire. « À chaque anniversaire, le même trouble me saisit : j’ai l’impression que je ne suis pas seul ». Et ce livre, pour la première fois, fait...

Publié le 20/10/2012 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Richard Millet répond à ses détracteurs...

" En dix-huit pages, Richard Millet déroule avec rage la litanie des haines qu'il a déjà déversées dans d'autres écrits, notamment Opprobre, paru chez Gallimard en 2008. Inscrit dans une pensée d'extrême droite qui n'hésite pas à esthétiser la violence, Millet n'en est pas à ses débuts, en matière d'anathème. " Raphaëlle Rérolle ( Le Monde , 28 août 2012) " Au seuil de ce livre abject...

Publié le 01/09/2012 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

Aux jeunes écrivains, définitivement

Jean Prévost, Traité du débutant , préface de Jérôme Garcin, Joseph K., « métamorphoses », 2011 En douze brefs chapitres, Jean Prévost développe, à l’intention des jeunes gens qui s’apprêtent à écrire, tout, absolument tout ce qui leur est nécessaire, méthodiquement, vigoureusement. En 1929, à 28 ans, il se pose en maître qui, s’appuyant sur une expérience déjà riche...

Publié le 20/05/2011 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Intimités littéraires

Jérôme Garcin, Les livres ont un visage , Mercure de France, 2009, rééd. Folio 2010, avec une postface de l’auteur Jérôme Garcin n’est pas seulement un critique ; il est aussi un écrivain au vagabondage élégant et amical. Dans Les livres ont un visage , comme le titre l’indique, il nous présente des œuvres littéraires, les analyse même au passage, mais il leur donne figure...

Publié le 01/12/2010 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

FRB | Politique

I - FRB J’aime les livres improbables. Mais je ne sais pas si Son excellence monsieur mon ami , de Jérôme Garcin (Gallimard) est si improbable que ça. Quand même, faire un livre sur François-Régis Bastide ne manque pas d’audace. Qui se souvient de FRB ? Jérôme Garcin dans la catégorie des livres improbables a préfacé aussi 5, rue des Italiens , de Bernard Frank (Grasset). Le...

Publié le 12/01/2008 dans Dominique-Em... par DEB | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant