Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gregory mion

Dernières notes

Pèlerin parmi les ombres (Nécropole) de Boris Pahor, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Vince Caligiuri (Getty Images). «Non seulement l’écriture de l’histoire est superficielle mais aussi l’histoire elle-même. Elle ne livre toujours que des résultats, et toujours transmet des fleurs au lieu des racines.» Günther Anders, Sténogrammes philosophiques . «Les foules ne deviennent pas nazies ou quelque chose de similaire par révolte, mais plutôt...

Publié il y a 14 jours dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

L’impardonnable sprezzatura de Cristina Campo : celle qui souffrait en nous sauvant, par Gregory...

Crédits photographiques : Wong Maye (EAP). Cristina Campo dans la Zone . «Et nous devons enfin peindre des croix dans nos âmes, c’est-à-dire assumer les macérations de la pénitence.» Jacques de Voragine, La légende dorée . «Dieu nous garde du malheur de l’envieux qui nous envie.» Naguib Mahfouz, Impasse des deux palais . «Ne siège pas avec ceux qui ricanent.»...

Publié le 21/05/2022 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

L’Amérique en guerre (28) : Bart le magnifique (Requiem) de Shelby Foote

Crédits photographiques : Foote-Nan Goldin. L'Amérique en guerre, par Gregory Mion . «C’était un magnifique spécimen d’Américain.» Henry James, L’Américain . «C’était plus que le sommeil d’un volcan, c’était sa complète extinction.» Jules Verne, L’île mystérieuse . Perpétuité du Sud et fatigue d’un sudiste nébuleux Les aventures – et finalement les...

Publié le 02/05/2022 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

L’Amérique en guerre (27) : Choses vues au Vietnam de Jacques Laurent, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Jonathan Ernst (Reuters). «Grand pogrom de l’âme. Rapt de la vie.» Dimitri Bortnikov, Face au Styx . «This is the patent age of new inventions For killing bodies, and for saving souls, All propagated with the best intentions.» Lord Byron. Les motivations à contre-courant de Jacques Laurent Par deux fois Jacques Laurent s’est déplacé au Vietnam – en...

Publié le 28/03/2022 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

L’Amérique en guerre (26) : La griffe du chien de Don Winslow ou l’empire opiomane dans l’empire...

Crédits photographiques : José Luis González (Reuters). «Des guerres, toujours des guerres, toujours et encore ! Du sang, du sang, le monde baigne dans le sang !» Henry James, Les Bostoniennes . Recouvrant à peu près trois décennies de tensions politiques et de crimes sanglants relatifs au trafic de drogue entre les États-Unis et le Mexique, La griffe du chien (1) de Don...

Publié le 13/03/2022 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Sur la route de Jack Kerouac : pourquoi les hommes partent à l’aventure, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Gary Hershorn (Getty Images). Gregory Mion dans la Zone . «Je régnais sur le ruban de bitume velouté par l’été.» Jacques Laurent, Histoire égoïste . «Il nous faut, nous qui n’avons que ce que nous avons, qui ne savons que ce que nous savons et qui ne sommes que ce que nous sommes, trouver notre Amérique.» Thomas Wolfe, L’Histoire d’un roman ....

Publié le 21/02/2022 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le Monstre de Stephen Crane, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Ben Pulletz (Siena Awards 2021). «En ces régions près de la mer la brume accompagne la tombée du jour et je me souviens d’avoir effrayé les enfants qui sortaient du pastorat.» Guy Dupré, Les Fiancées sont froides . Lorsque Stephen Crane fait paraître Le Monstre (1) en 1898, il ne lui reste que deux ans à vivre. Il ne lui aura pas fallu plus d’une...

Publié le 09/02/2022 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le Paradis retrouvé de Halldór Laxness, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Andrew Milligan (PA). «Sous l’immense ciel de l’Ouest, ils sont alors tous réunis, le père, les mères et les enfants, et ils se serrent la main, s’embrassent, s’étreignent peut-être un peu trop fort, comme s’ils voulaient se convaincre une fois pour toutes qu’ils sont cette chose la plus merveilleuse et la plus impossible : une grande famille heureuse.» Brady...

Publié le 25/12/2021 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le journal d’un manœuvre de Thierry Metz, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Shirley Wung (Siena Awards 2021). Gregory Mion dans la Zone . «Et l’activité des terrassiers sur la voie ferrée ne nous fera plus honte.» Ralph W. Emerson, Hommes représentatifs . «Nous savons instantanément distinguer les mots chargés de vie de ceux qui ne le sont pas.» Ralph W. Emerson, L’intellectuel américain . La vie abrégée de...

Publié le 14/11/2021 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Simone Weil à l’usine : la lumière blessée au cœur des ténèbres, par Gregory Mion

Crédits photographiques : SW-Andy Hann ( The Guardian ). «N’être que le rouage d’une machine, qu’un moment dans la succession des événements, qu’une phase du mouvement qui entraîne le monde dans une immense chute. N’être qu’un caillou dans une avalanche, un caillou qui écrase ce qu’il rencontre dans l’obscurité. Ne plus penser…» Robert Penn Warren, L’Esclave libre . «Le large...

Publié le 04/11/2021 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant