Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : giorgio de chirico

Tags relatifs

Dernières notes

Hier comme aujourd’hui ! Et bien pire aujourd'hui :

« Pour comprendre l’attitude de certains critiques comme de certains éditeurs tant étrangers qu’italiens, il faut savoir qu’éditeurs et critiques sont fréquemment eux-mêmes des écrivains ; lorsque l’on sait cela, on s’explique mieux pourquoi certains écrivains et poètes de valeur ne sont jamais publiés ou sont mal publiés et ne voient jamais leurs livres exposés dans les vitrines des...

Publié il y a 7 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Retour à Giorgio de Chirico (notes pour un article).

Aucune œuvre picturale n’a sur la durée plus d’influence sur moi que celle de Giorgio de Chirico. D’une manière presque hypnotique, cette peinture, dans ses différentes périodes (métaphysique, néo-classique, romantique, néo-baroque et néo-métaphysique) me fait régulièrement signe à de nombreux et différents moments de ma vie.   Comme pour la plupart des profanes en peinture,...

Publié le 24/10/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Des notaires et des poètes

En lisant une nouvelle de Julian Barnes, Expérience , j’apprends qu’il existe un dicton français selon lequel chaque notaire porte en soi les débris d’un poète . Et le narrateur de poursuivre : cet échantillon de sagesse populaire est-il plus vrai que son contraire : chaque poète porte en soi les débris d’un notaire ? Je précise que je n’ai rien contre les notaires, je les estime même...

Publié le 15/10/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Le poète architectural

        Giorgio De Chirico (1888-1878), Troubadour (date inconnue), à l'exposition " Tokyo-Paris, chefs-d’œuvre du Bridgestone Museum of Art de Tokyo", collection de Shojiro Ishibashi (1889-1976), au musée de l'Orangerie, au Jardin des Tuileries, à Paris, photographie : juin 2017.          

Publié le 21/02/2018 dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

Giorgio de Chirico, Poèmes

                   Épode   — Reviens toi ô ma première félicité la joie habite d’étranges cités de nouvelles magies sont tombées sur la terre.   Ville des rêves non rêvés que des démons bâtirent avec une sainte patience c’est toi que, fidèle, je chanterai....

Publié le 24/04/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Giorgio de Chirico, Mélancolie

                                            Mélancolie   Lourde d’amour et de chagrin mon âme se traîne comme une chatte blessée — Beauté des longues cheminées rouges Fumée solide. Un train siffle. Le mur Deux artichauts de...

Publié le 11/02/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Giorgio de Chirico, Poèmes Poesie

                               Chirico, Autoportrait Forêt sombre de ma vie   Je t'ai toujours aimée forêt sombre De ma vie. Forêt plus sombre qu'une nuit sombre Au pôle sombre... Voûte du ciel, au pôle, une nuit... ... Nuit sans voiles Mais sans étoiles Ni...

Publié le 21/05/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

L’énigme du père

Qu’est-ce qu’un père ? Tu te promènes dans ta vie comme dans un tableau de Giorgio De Chirico (période métaphysique) Tu aimes sans comprendre il est plus urgent d’aimer que de comprendre Un père est comme un paysage de Giorgio De Chirico énigmatique inquiétant Nulle certitude de comprendre on peut vivre sans comprendre vivre à l’ombre de l’énigme d’un père comme à l’ombre de la...

Publié le 19/06/2011 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1