Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : dewaere

Tags relatifs

Dernières notes

G.M. & Cie.

- Vas-y, sors-moi tes livres de Matzneff de leur cachette ! - Mais je ne les ai jamais planqués, chérie. Ils ont toujours été là, sous tes yeux. - Ça m’étonnerait. - La preuve : je t’en ai même prêté un. - ÇA M’ÉTONNERAIT. - Mais si, rappelle-toi : l’essai sur Byron… Il m’a semblé t’avoir vue l'aimer. - C’est lui qui avait écrit ça ?! - Tu n’es pas obligée de dire à tes amies...

Publié il y a 6 jours dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Pendant ce temps, en Russie...

Alors que s'ouvre aujourd'hui l'examen du projet de loi sur le mariage sans distinction de sexe, en Russie les lois se multiplient pour réprimer l'homosexualité. Pour le converti qu'est Depardieu, chantre de la Russie, de ses dirigeants et de sa douceur de vivre, cela devrait rappeler quelques souvenirs, du temps des Valseuses, autant dire du monde d'avant. Quant à moi, cela me rappelle...

Publié le 28/01/2013 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Maria Callas au théâtre : gloire et désamour pour la grande diva

Maria Callas a été aimée, adulée pour devenir la légende que l'on sait. Mais derrière le miroir, beaucoup de souffrances, d'orgeuil, de doutes, et au final une vie assez proche de celle de Barbara. Interprétée par Lola Dewaere et Sophie Carrier, Maria Callas séduit la salle et l'émeut pendant 2 h 30. La très belle mise en scène de Raymond Acquaviva (qui joue aussi le mari de Maria Callas)...

Publié le 23/01/2013 dans Ne... par joliefille | Lire la suite...

la hache, ça défoule

Publié le 27/10/2010 dans hoplite par hoplite | Lire la suite...

Dernier coup de rétro

En 2009, j’ai lu à peu près 300 livres ou manuscrits, re-relu la biographie de Dominique de Roux, publié «  AUX VENTS  ! » de Marc Pellacoeur (un chef d’œuvre), non-fêté mon quarantième anniversaire, perdu six kilos (dans ce seul mois de décembre), publié «  ROCOCO TOKYOÏTE  » de Clément Bulle , lancé une procédure de divorce, vu les trois saisons de « ...

Publié le 01/01/2010 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Sans paroles

Pour moi, le plus important dans la musique, c’est, comme son nom l’indique, la musique. Les paroles sont un plus. Je me fiche des textes, autant lire un poème. J’ai l’impression que les gens qui adorent des chansons pour leurs propos récitent des slogans, ou laissent le chanteur parler à leur place. Comme s’ils ne pouvaient pas s’exprimer tout seul. Ca m’arrive d’être touchée par des textes...

Publié le 18/07/2009 dans Le cinéma de... par papillote | Lire la suite...

Patrick Dewaere La douleur de vivre

Voilà je suis tombé sur ce livre par hasard à la bibliothèque municipale Guy de Maupassant de Saint-Quentin. Fan absolu de Patrick Dewaere  pour ses rôles au cinéma surtout dans " F comme Ferbanks ", " Les Valseuses ", " Série noire ", ou encore " Coup de tête " je ne connaissais pas l'homme dans sa vie. Bien sûr je savais que Dewaere s'était suicidé à l'age de 34 ans mais je ne...

Publié le 24/07/2007 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Page : 1