Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : charlot

Tags relatifs

Dernières notes

Où l'on redémarre...

Merci à tous ceux qui ont commenté ma dernière notule et développé leur point de vue quant à la poursuite de ce blog.  

Publié le 16/05/2018 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Charlie dans la cage au lion

Publié le 29/06/2014 dans Le charme... par laserlaser | Lire la suite...

Charlot est content de lui

Il y a 100 ans jour pour jour, le 7 février 1914, apparaissait pour la première fois à l'écran le personnage de Charlot. Dans ce premier court métrage, le vagabond stylé a maille à partir avec une équipe de tournage des actualités cinématographiques dont il dérange le tournage en s'imposant avec insistance dans les prises de vue. Faussement innocent, le dandy des bas quartiers, s'empare...

Publié le 07/02/2014 dans LES BEAUX... par Bo Dimanche | Lire la suite...

CHARLIE CHAPLIN UN HUMANISTE !

Le principal ressort comique de chaplin est la dignité. Son Charlot est un vagabond qui se veut gentleman. Cette prétention burlesque n'exclut pas la noble revendication de la dignité humaine, dont la conquête implique la ridiculisation des dignitaires indignes : policemen, gardiens de prison, comtes, banquiers, usuriers, costauds... Dans l'Evadé écrivait Chaplin : Je mange une glace sur...

Publié le 12/08/2013 dans HUMA MOSAIK... par diazd | Lire la suite...

”Le train des Orphelins Tome 1 : Jim” de Philippe Charlot et Xavier Fourquemin

En 1920, à New York, le train des Orphelins est prêts à partir vers l'ouest des Etats-Unis. Jim, Joey et leur soeur Anna, dont le père ne peut plus s'occuper d'eux, les laisse monter à bord du train. Pendant tout le trajet, ils ne pensent qu'à s'enfuir... Tout d'abord un peu d'histoire ! De 1854 à 1929, près de 250 000 enfants orphelins ou sans parents fiables furent envoyés vers...

Publié le 20/02/2013 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

Y'aura-t-il Cabu à noël ?

Si leur éditeur ne se trompe pas dans la date... Si leur TGV ne tombe pas en panne... Et si les intégristes de tous poils ne leur mettent pas le feu d'ici là... ... alors  CABU et Jacques Lamalle viendront à la librairie des Cordeliers le  Vendredi 9 décembre  ! Après deux tentatives avortées, le dessinateur de  Charlie Hebdo  et...

Publié le 04/12/2011 dans Librairie... par cordeliers | Lire la suite...

La petite note de Franck ... (41)

C'est dans Les Lumières de la ville que Chaplin débute ce passage au sonore. Il utilise une bande son qu'il a lui-même composée et quelques effets de bruitage. Cependant, comme le dit Michel Chion, il s’agit tout de même d’un « véritable manifeste pour la défense du muet ». Dès le départ, le titre du film le place sous le signe du visuel : la lumière. De nombreuses...

Publié le 13/11/2011 dans Les songes... par Kraly | Lire la suite...

Bourgeoisie / une stratégie de communication qui s’inscrit dans la guerre psychologique

Le couple Pinçon-Charlot, deux sociologues spécialisés dans l'étude de la grande bourgeoisie, réédite une version augmentée de leur ouvrage, « Le président des riches ». Cet ouvrage examine point par point les contours de « l’oligarchie » qui gouverne la France, dont la bande du Fouquet's n'est que la face émergée. Devant le succès rencontré, « Le président des riches » est réédité...

Publié le 19/09/2011 dans eMEDIA COM -... par diazd | Lire la suite...

Critique-« Les feux de la rampe » (Limelight) de Charles Chaplin (Cycle Chaplin sur Arte)

Arte consacre actuellement un cycle au génie Charles Chaplin, l'occasion pour moi de rererevoir  un de ses nombreux chefs d'œuvre « Les feux de la rampe » qui est aussi son dernier film américain sorti en 1953 (accusé de communisme en pleine période maccarthyste, Chaplin va en effet ensuite fuir les Etats-Unis), écrit en 3 ans et tourné en 45 jours. Il y...

Publié le 29/12/2009 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Page : 1