Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : bashô

Tags relatifs

Dernières notes

Bashô, « Journaux de voyage »

  «  Notes d’un voyage à Sarashina   Au village de Sarashina aller voir la lune sur le mont Obasuté, voici ce qu’avec insistance me suggère le vent d’automne dont le souffle agite mon cœur, et un autre partage avec moi le goût du vent et des nuages, celui qui a nom Etsujin. La route de Kiso passe au profond des montagnes, raides en sont les chemins ;...

Publié il y a 6 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Philippe Beck, Opéradiques

Variations I   Ancienneté Bœuf danse droit. Allant. Un Bashô franciscain ? Non. A. tire le sillon devant. Le sillon longeur est un bœuf lancé en arrière — il avance à l’arrière — proupe , soc de mer ancienne, terrée, aimant traceur, pointe de char suivi et continué. Sur les petites fleurs de ballet vertical. Prose-pays et spirale...

Publié le 07/07/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Bashô et le bol du pèlerin

   Je lis depuis quelques jours la nouvelle Pléiade des œuvres du poète Philippe Jaccottet. L'agencement de ce volume me semble particulièrement réussi : des poèmes, bien sûr, mais aussi des proses, et des Carnets ( La Semaison ) dans lesquels on se plongera avec délice. A condition peut-être d'aimer la nature, car il en est beaucoup question chez Jaccottet, disciple de...

Publié le 30/05/2014 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

Bashô (2), Jours d'hiver, traduction de René Sieffert,

Une ombre noire dans le petit matin blême attise la flamme   Jusqu'aux fleurs des champs butine le papillon aux ailes froissées   Sortie de sa manche il ouvre son écritoire à l'ombre des monts   Joyeusement gazouille l'alouette tire-lire-li   Lune de trois jours dans le ciel noir du levant la voix de la cloche...

Publié le 07/04/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Bashô, Seigneur ermite, L'intégrale des haïkus

Toutes ces fleurs écloses dans le vent printanier, éclat de rire   Mes yeux étincellent d'avoir tant désiré la floraison — Cerisiers pleureurs   Regagnant la côte sur une feuille, le petit insecte où dort-il ?   Oreiller d'herbes — est-il triste, trempé par l'averse d'hiver, ce chien hurlant à la nuit ?   Blanc coquelicot...

Publié le 06/04/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Bashô, Le Manteau de pluie du Singe, traduction René Sieffert

            ÉTÉ   Pousses de bambou au temps de ma tendre enfance dessinées par jeu   Dans le pot le poulpe poursuit un songe vain lune de l'été   Viens à la lumière toi qui sous les vers à soie chantes ô crapaud   Vers l'astre du jour le tournesol toujours penche saison...

Publié le 29/06/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Bashô Seigneur ermite, L'intégrale des haïkus

  Nuit sous les fleurs — ascète raffiné à l'excès je me surnomme "Seigneur Ermite"   Mes yeux étincellent d'avoir tant désiré la floraison — Cerisiers pleureurs   Espérant le cri du coucou, j'entends les cris du marchand de légumes verts   Coucou, quand chantes-tu ? les fleurs de prunier épanouies depuis janvier  ...

Publié le 24/03/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

' FAIT BASHÔ

    D'habitude si détestables les corbeaux mais ce matin de neige ah !   Bashô , in 365 haïkus - instants d'éternité, Albin Michel, 2010. Trad. Hervé Collet et Cheng Wing Fun.    Les corbeaux ne seront jamais surpris par la chute de la neige en hiver, ce qui les différencie des journalistes de télévision.        

Publié le 31/01/2012 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Bashô, Jours d'hiver, traduction de René Sieffert

Une ombre noire dans le petit matin blême attise la flamme   Rossignol réveille-toi la chandelle est allumée   Lune de trois jours dans le ciel noir du levant la voix de la cloche   Au jour de la lune pleine que pareil soit mon destin   Auprès du foyer sans feu on croit voir le disparu   On pleure les fleurs qui...

Publié le 14/12/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Sur le banc de neige

Viens allons voir la neige jusqu’à nous ensevelir ! BASHÔ ,   extr: "Haïku. Anthologie du poème court japonais", Gallimard, 2002. Si ce banc vous déplaît en cliquant sur l'image, vous gagnerez sûrement un autre banc.   Sur le banc de neige je me suis allongée ce matin pour y dormir jusqu'au lendemain. Le banc avait des airs d'ermitage alcestien, quand je m'y...

Publié le 01/12/2010 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Page : 1