Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : visconti

Tags relatifs

Dernières notes

Rocco et ses frères, de Visconti

Fresque sociale Rocco et ses frères Visconti fait le portrait d’une famille de paysans déracinés, qui quitte le sud de l’Italie dans l’espoir de trouver la fortune à Milan. Le film eut un succès très relatif, mais il contribua à installer l’idée selon laquelle Delon était un acteur de premier plan appelé à jouer sous la direction des metteurs en scène les plus réputés....

Publié le 11/09/2017 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

La terre tremble

Publié le 27/04/2017 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Les limites du jeu

C'est en réentendant par hasard la désastreuse version de l' adagietto de la 5e de Mahler choisie par Visconti que j'ai repensé à Michael Nyman et aux emprunts faits à Henry Purcell. J'avais écrit dans un billet , il y a quelques mois, que je trouvais fort plaisant ce jeu. Il ne s'agit pas ici de revenir sur ce jugement mais d'en préciser les limites. Michael Nyman s'amuse....

Publié le 23/08/2016 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

5 - Montesquieu et la séparation des pouvoirs.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE...

Publié le 20/06/2015 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Violence et passion, de Visconti

Histoire du vieil homme qui s’éveilla à la vie Violence et passion Sous la direction de Visconti, Burt Lancaster est plein de dignité et de grandeur dans le rôle d’un professeur issu d’une vieille famille de l’aristocratie italienne. Il vit seul dans son palais, entouré de ses livres et de ses tableaux. Alors qu’il aime la tranquillité, il accepte des locataires bruyants et...

Publié le 11/05/2015 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

Le rien final : ”Persona” de Bergman

   J'avais déjà vu à plusieurs reprises Persona (1966) de Bergman, mais, je crois, jamais sur grand écran. Autant dire que je n'avais jamais réellement vu ce chef-d'œuvre, et je m'en suis bien aperçu l'autre soir lors d'une séance au cinéma. J'ai enfin pu redécouvrir littéralement un film que je croyais connaître, mais tel enfin que le réalisateur l'avait véritablement conçu....

Publié le 26/04/2015 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1971

EDITORIAL : Bornes chronologiques sur la route 71 Par Edouard S. - 27 janvier : Début de la troisième "Semaine de Positif". La revue présente dans deux cinémas parisiens sept films inédits : Les Dieux et les morts de Ruy Guerra, Promenade avec l'amour et la mort de John Huston, Trois tristes tigres de Raoul Ruiz, Fête funèbre de Mathias Klopcic, Tiers monde, troisième guerre...

Publié le 30/10/2014 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1970

EDITORIAL : Par Vincent J. Nice. Jeudi 17 septembre 1970 . Par la grâce de la machine à remonter le temps de Zoom Arrière, me voici place Masséna, à la terrasse d'un café du grand bâtiment jaune et blanc du Casino Municipal, pas loin du Nain Bleu, un disquaire, et de la salle de cinéma qui propose à l'affiche le dernier film de Claude Chabrol, La rupture avec Stéphane Audran et...

Publié le 12/09/2014 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1965

EDITORIAL : Par Luc-Jean Dardgo   LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE : Une liste de 117 longs métrages (sur les 435 sortis en salles) avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.   Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi...

Publié le 10/04/2014 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1963

EDITORIAL : L'année 1963 vue par Michel Ciment (texte tiré de l'ensemble "50 ans de cinéma par 87 collaborateurs", paru dans le n°500 de Positif , octobre 2002) : " C'est Bernard Cohn, que je rencontre souvent à la bibliothèque de la Sorbonne et qui écrit avec moi dans Cinéma-Texte - une publication ronéotée d'étudiants en lettres dirigée par François Porcile -, qui m'incite à envoyer...

Publié le 11/02/2014 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant