Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : roberto juarroz

Tags relatifs

Dernières notes

Voix, d'Antonio Porchia, encore...

C'est cet ouvrage que j'ai d'abord lu en découvrant Antonio Porchia , ses "Voix". Fragments de sagesse, aphorismes-poèmes, "haut langage" au sens de Jean Cohen. Depuis j'ai récupéré d'autres éditions, plus complètes ou intégrales. Mais c'est ce livre qui reste ma référence préférée (le premier, de 1979, postérieur cependant à des fragments publiés par Guy Lévis Mano). Même si j'accorde de...

Publié le 08/11/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

L'ARBRE selon Roberto JUARROZ

  Un arbre est la forêt. S'étendre sous son feuillage, c'est écouter tout le son, connaître tous les vents de l'hiver et de l'été, recevoir toute l'ombre du monde.   S'arrêter sous ses branches sans feuille, c'est réciter toutes les prières possibles, faire taire tous les silences, avoir pitié de tous les oiseaux.   Rester debout à côté...

Publié le 03/01/2019 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Les LIMITES selon Roberto JUARROZ

  ... N'y aurait-il pas aussi des pensées qui existent seulement pour qu'on s'y heurte ? N'y aurait-il pas aussi des dieux qui existent seulement pour limiter l'infini ? ...   Roberto JUARROZ , Dixième poésie verticale, Trad. F.M.Durazzo, Corti, 2012    

Publié le 28/12/2018 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Roberto JUARROZ et les MOTS

  ... Il a marqué certains mots. Il a cru certains mots. Il a créé certains mots. Nous ne les oublierons pas. Ne pas oublier est la manière de continuer à marquer à jamais les mots et le monde.   (à Federico García Lorca)   Roberto JUARROZ , Dixième poésie verticale, Trad. F.M.Durazzo, Corti, 2012    

Publié le 16/12/2018 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Roberto JUARROZ et les GESTES ABSURDES

  Les gestes absurdes, les discours absurdes, ceux qui déforment le visage dans le miroir ou le miroir devant le visage, ne résolvent pas le monde, mais ils consolent parfois de l'ennui nauséeux de ce grand non-sens   Les gestes absurdes, les discours absurdes, sont justement le sens là où il n'existe pas.   Une grimace devant le...

Publié le 07/12/2018 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

La PRIÈRE selon Roberto JUARROZ

  Fissures intérieures, fentes par où filtre goutte à goutte le liquide épais et oppressant de cette profonde invasion que nous appelons prière. ...   Roberto JUARROZ , Dixième poésie verticale, Trad. F.M.Durazzo, Corti, 2012    

Publié le 03/12/2018 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Il se peut que la vie soit une copie

        I l se peut que la vie soit une copie D'un processus qui s'accomplit ailleurs. Il se peut que l'on vive seulement dans un miroir Ou dans la tiède granulation d'un écran. Il se peut qu'il y ait d'autres copies. Il se peut que la vie ne soit Que la copie d'une copie. Roberto Juarroz Quatorzième poésie verticale

Publié le 01/09/2017 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

La LEÇON de Roberto JUARROZ

La vie prend sa leçon du mouvement de ce qui ne vit pas : des constances de l'eau, des décisions du vent, des rythmes muets d'une pierre.   La vie prend sa leçon des mouvements plus assurés qu'elle.   Roberto JUARROZ , Poésie verticale, Trad. R. Munier, Points Poésie Fayard, 1989.

Publié le 22/10/2013 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Roberto JUARROZ et le FRUIT ÉTRANGE

Fruit à deux moitiés, l'une croissant dans l'amer, l'autre dans le doux. Fruit peut-être de plus de deux moitiés, dont la maturité semble être au-dehors, dans une bouche sans goût ou dans une rencontre avec la sève en bas, avant que le tronc ne l'achemine. Fruit qui ignore son arbre, peut-être parce qu'il n'est pas d'arbre pour un si difficile fruit. La...

Publié le 15/10/2013 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

ROBERTO JUARROZ ”POESIE VERTICALE” ---- ” NOUS SOMMES EN FILE… ”

ROBERTO JUARROZ POESIE VERTICALE " NOUS SOMMES EN FILE… " Lu par Chistian BLANC   Extraits de Poésie Verticale , Fayard, 1989 Traduit de l'espagnol par Roger MUNIER   « Chaque poème de Roberto Juarroz, écrit Octavio Paz, est une surprenante cristallisation verbale : le langage réduit à une goutte de...

Publié le 18/05/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant