Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : robert walser

Tags relatifs

Dernières notes

Robert Walser, « Ce que je peux dire de mieux sur la musique »

Si vous n’avez jamais lu Robert Walser, voici une excellente occasion de commencer. Ce joli livre que publient nos amies de Zoé est une petite anthologie qui traverse son écriture des premières aux dernières pages, de 1899 à 1933. On reconnaîtra – relira – certains de ces textes déjà publiés chez Zoé & ailleurs, mais la fidèle Marion Graf donne ici la traduction d’une jolie moitié...

Publié le 03/01/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Robert Walser, « L’Enfant du bonheur »

  L’amie   « Un petit livre que j’ai en quelque sorte savouré récemment porte ce titre sentimental : Quand on aime on pardonne . Comme le petit ouvrage me paraissait écrit avec brio, je lui ai porté une certaine attention. Le contenu révèle qu’il se passe dans une grande ville populeuse. On le croit volontiers. D’entre deux femmes, la première se trouve dans son...

Publié le 09/04/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Robert Walser, Nouvelles du jour

                                                                                                            ...

Publié le 18/04/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

La vie quotidienne

    Les humains apprirent à se modérer c'est pourquoi on les nomma médiocres. Ils allaient déjeuner à midi, remplissaient, satisfaits, leur devoir, dormaient la nuit de bon cœur dans leurs jolis lits,et le lendemain vivaient le même cours bien ordonné des choses et les chemins de fer s'élançaient avec une vélocité d'airain sur les rails qui...

Publié le 24/06/2015 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

W. G. Sebald, « Le promeneur solitaire »

  « Le premier texte que j’ai lu de Walser était son Kleist à Thoune , où il est question des souffrances endurées par un homme qui désespère de soi et de son métier, et du paysage environnant, d’une enivrante beauté. “Kleist est assis sur le mur d’un petit cimetière. Il fait un temps humide et lourd à la fois. Il ouvre son habit pour dégager sa poitrine. En contrebas, comme...

Publié le 18/05/2014 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Robert Walser, Bouderie et autres poèmes

             Pourquoi, après tout ?   Alors qu'à la hâte revenait un jour comme d'autres limpide, il dit avec une résolution vraie, une lenteur placide : Maintenant il faut que ça change, que dans la lutte je me plonge ; je veux comme tant d'autres gens aider à ôter du monde la souffrance,...

Publié le 17/05/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Carnet / Des neiges, des ânes qui n’ont pas soif et de l’isoloir

Comme chaque année en cette période, je vois mes petites fleurs de printemps éclore à la faveur d’une brève embellie (qui a tout de même duré presque trois semaines cette fois) puis fléchir sous une nouvelle et brutale averse de cette neige lourde que les montagnards désignent sous des noms variant avec les régions. Relire à ce propos Neige de Mario Rigoni Stern dans le volume Sentiers...

Publié le 24/03/2014 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Notes à tout faire

Continuant ma lecture de la correspondance de Walser (chez Zoé), je commence ma note pour CCP : Sur les 750 lettres retrouvées de Robert Walser, 266 sont ici traduites en français par Marion Graf qui commence à avoir un bon nombre d’excellentes traductions de son vieux maître à son actif chez la remarquable madame Zoé. Nous ne pouvons que les louer pour ce précieux...

Publié le 05/07/2013 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Journée d'études autour de Robert Walser

Un colloque autour de Robert Walser, organisé par l'UPPA, aura lieu le 11 et 12 octobre 2011. Spectacularisation de la forme brève : Autour de Robert Walser : Le « presque-rien » dans la littérature contemporaine Programme détaillé

Publié le 09/10/2011 dans Institut... par Institut Heinrich Mann | Lire la suite...

Robert Walser à propos de son roman Les enfants Tanner :

« L’écrivain doit se laisser aller, avoir le courage de se perdre, d’oser tout, chaque fois ; il doit espérer, il ne peut qu’espérer. Je me souviens d’avoir commencé la rédaction du livre en alignant des mots sans suite, mêlés à des dessins et des gribouillages qui ne voulaient rien dire. Je n’aurais jamais cru alors pouvoir réussir quelque chose de sérieux, quelque chose de beau et de bon....

Publié le 04/08/2011 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant