Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : reverdy

Tags relatifs

Dernières notes

Regain ? partir debout !

La maison reverdit sa façade de pierre... Épaissi, le mystère autour de ses huisseries loge une bourgeoise aux armes insulaires où la rose trémière accuse le bleu-gris Là, vibre un lent soupir alourdi de vertus qu'écrase la sourdine en cuivre d'un Steiner La saison est connue pour faire les yeux doux pourtant qu'un vent d'orient lui a gercé la lèvre Il se peut qu'un faucheux en ait gâté la...

Publié le 13/05/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

malassila

Le livre m'est tombé des mains comme une pierre, Pierre Ta maison s'est fermée, hier sans prévenir Je marche, à nouveau, sur la terre le verbe au poing « C'est vrai qu'on est mal assis, là » crozine fière, Pauline... (au loin mystère) Des mots, denses, devant moi forment un fringuant rigodon J'y raccorde mon pas, mon nom d’anciennes peurs fanées pis qu’un bouquet de pleurs Et voilà, ça...

Publié le 22/01/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Et des noms dans ma tête

      Il y a quelqu'un qui cherche Une adresse perdue dans le chemin caché Les astres dérouillés et les fleurs dégringolent A travers les branches cassées Et  le ruiseau obscur essuie ses lèvres molles à peine décollées Quand le pas du marcheur sur le cadran qui compte règle le mouvement et pousse l'horizon...

Publié le 08/01/2017 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

adada

Quand on allait chez Dada à la sortie du cours de champ' on entrait avec, au bras qui son mignon et qui sa vampe   Lui, c'est le N'importe Quoi porté aux frontières du sens les yeux nus au bout des doigts la Paix seule pour exigence   J'ai pris le parti de Là! pour me présenter au tableau au galop sur mon dada au vent ma cape de Zéro   Pierre m'a donné le La pour...

Publié le 18/01/2015 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Antoine Emaz, entretien (fin)

À propos de ce travail d’élagage, pourrait-on revenir à ton souci des mots brefs. Tu disais que tu les préférais parce qu’ils sont plus simples, mais ils ne le sont pas : quand tu parles du rien ou de la boue, il n’y a aucune simplicité, non ?   C’est vrai. Ce que j’aime bien, c’est une sorte d’épaisseur de sens dans un minimum de son. En plus, les mots que j’aime utiliser,...

Publié le 28/04/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Antoine Emaz, entretien (suite, 2)

  J e pense aux carnets de Reverdy, pour qui il y avait également un savoir-faire.   O ui, les notes de Reverdy, c’est une partie de son œuvre que j’ai toujours défendue, que je continue à lire. C’est une forme qui m’a marqué ; la pratique du carnet, de la note, de l’écriture discontinue me vient à la fois de Reverdy et des moralistes. Un texte long comme un article...

Publié le 27/04/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

...C'EST un POÈTE MORT

    Andrée CHEDID et Édouard GLISSANT sont des poètes récemment parvenus à franchir le tamis pourtant bien serré de nos médias. On sait malheureusement ce que cela signifie. Voici 50 ans, Pierre REVERDY décédait, après avoir pris le soin d'écrire de lui-même, peut-être pour échapper à un piètre hommage journalistique : Né le... mort le... Il n'y a pas d'événements Il...

Publié le 11/02/2011 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

REVERDY : NON et NON

    Dans le n° 13 de la revue Iciéla, Claude CAILLEAU étudie le dialogue de Pierre REVERDY avec la peinture. Cela nous vaut cette vérité : Ce sont les poètes qui ont créé un art non descriptif, ensuite les peintres en créèrent un non imitatif.  

Publié le 04/01/2011 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

REVERDY : JUSTE mais non ÉVIDENT

    Selon Pierre REVERDY, le poète a la faculté de discerner, dans les choses, des rapports justes mais non évidents qui, dans un rapprochement violent, seront susceptibles de produire, par un accord imprévu, une émotion que le spectacle des choses elles-mêmes serait incapable de nous donner.     C'est ce que rappellent, entres autres choses, les...

Publié le 05/10/2010 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

REVERDY : QUELLE NATURE !

La nuit est tombée. Pierre REVERDY se remet au travail : Mais la table et la lampe sont là qui m'attendent et tout le reste est mort de rage sous la porte. Poèmes en prose, 1915, Flammarion 2010. On pourra aussi entendre une évocation de REVERDY par son éditeur et préfacier dans l'émission Ça rime à quoi ... ... ou pas, car France...

Publié le 25/05/2010 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant