Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poésiegallimard

Tags relatifs

Dernières notes

René Char, En trente-trois morceaux

Oiseau jamais intercepté Ton étoile m’est douce au cœur  Ma route tire sur sa raie L’air s’en détourne et l’homme y meurt.   René Char, En trente-trois morceaux (texte1), 1956, GLM, Gallimard, 1983   C’est le premier fragment en vers des trente-trois textes de ce recueil. Poèmes brefs, numérotés, dont le plus long est le dernier, avec neuf vers. On trouve un...

Publié le 29/06/2020 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Juan Gelman, « Notes XII & XIII »

DR »   «  NOTE XII   les rêves brisés par la réalité les compagnons brisés par la réalité/ les rêves de compagnons brisés sont-ils vraiment brisés/perdus/rien/   pourrissent-ils sous la terre ?/leur éclat brisé disséminé en petits morceaux sous la terre ?/un jour les petits morceaux vont-ils s’unir ? va-t-il y avoir...

Publié le 14/03/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Christine de Pizan, « Ce jour saint Valentin… »

Christine de Pizan  & Etienne de Castel, The British Library Board.   L’amant   Ce jour de la Saint-Valentin, ma belle dame, Je vous choisis pour dame pour l’année Et pour toujours une fois pour toutes. Bien que je vous aie déjà donné Mon amour sans faille, Ce jour, pour maintenir l’usage Des amoureux dont je fais partie, Je vous...

Publié le 14/02/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Franck Venaille, « Visage du condottiere »

DR   « D’une douleur prégnante je cherche la raison quand cesserai-je de porter à mon cou cette pancarte où s’étale le mot : “c.o.u.p.a.b.l.e” ? Pourrais-je enfin vivre et penser, agir, aimer et caresser la chair de l’autre sans me croire installé sur le bûcher de souffrir ? D’une blessure ancienne suinte le pus. Quelque chose se tord et...

Publié le 19/11/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Tsa’o P’ei, « Une chanson de Yen »

Le chant des premières pousses , Ma Yuan, début XIII e , Musée du Palais, Pékin.   « Il est aisé de se quitter,    Difficile de se retrouver ! Au loin, par-delà monts et fleuves,    Routes interminables, L’angoisse au cœur, je pense à vous,    Et je ne puis parler. Je confie un mot aux nuages ;    Ils s’en...

Publié le 05/06/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Chaïm Grade, « Et de moi vous direz encore »

DR   « … Et de moi vous direz encore : C’est parmi nous qu’il a vécu, Comme souterraine une aurore Sur ses lèvres, tel un fétu, Flottait l’étonnement muet D’un enfant, poète perdu ; Son rire en fusant avouait Ce que sa douleur avait tu. Balbutiant une prière Quand on évoquait son foyer, Dans ses yeux on voyait briller Son pays natal,...

Publié le 25/05/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Jean Grosjean, « Apocalypse »

DR « Avec quel puéril sérieux les mouches s’entêtent à nous aimer les mains ! Un souffle dans l’herbe émeut des lames courbes, des bannières blanches et des chapeaux à graines.   Chaque arbre hoche la tête à son tour, hausse l’épaule. L’hirondelle à gorge de veilleuse glisse sur les rails de l’air. Oh ! quand elle vire, la lueur marine de son dos.   Un...

Publié le 31/07/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Emily Dickinson, Quatre quatrains & deux distiques

  En préparant des rencontres au Collège Jean-Monnet de Bénévent-l’Abbaye     L’amour mesure à son échelle — seule — “Grand comme moi” — situe le Soleil Pour Qui n’en a jamais senti l’éclat — Il est le seul à sa ressemblance —   * * *   Dépendre du Ruisseau Serait absurde pour la Source — Que le Ruisseau — renaisse du Ruisseau —...

Publié le 19/11/2012 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1