Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poésie lubrifiante

Tags relatifs

Dernières notes

Icelle

Celle-ci me plaît tant que j’en oublie mon âge aussi de rester sage et de paître, à mon champ Je lui voue, c’est certain, d’impétueux tourments mais rogne proprement ces élans dans ma cage Je la vois... Je la vois (et peut-être l’entends-je ?) battre ses ailes d’ange avec l’œil en enfer Boire jusqu’à la lie son féminin mystère me prendrait cette année et l’autre, qui dérange Elle va rire un...

Publié le 31/08/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Jet d’ancre, hier

J 'ai déjà passé deux longs jours (et quelques parties de leurs nuits) à me révoquer le velours de tes cris d'oiseau alanguis - printanière bergeronnette... E t brûle encor, d'un même four mon corps meurtri par la disette T es pas ont déserté la cour, sans bruire Désormais, tout m'écharpe; tout me fuit : la voisine à sa harpe, au pied du lit la vitre où est venue danser la pluie la...

Publié le 10/04/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Rutabagage

Puisque tu m'aisselles ben, je t'encornets là, tu me haut-talonnes depuis tes sommets enneigés ma langue en saillie presque oublier ton bouton d'or qui là-haut fort rée Je te nomme et tu me verbalises Bon ! que s'en électrisent nos renommées Qu'invite et deux plantes (si c'est pas le pied !) tandis que je tétine tes deux bourgeonnant frais ilets genoux grenouillant sur l'oreiller à toi, les...

Publié le 19/03/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Pisse and Love

Sur un tapis de chrysanthèmes bordant la stèle au noir mica puisque je n'étais plus abstème à force de rhum et vodka au cœur, une chanson bohème au bras, une matriochka (appétissante, quoique blême) merguez en pogne, le froc bas je déchargeais mes tréponèmes en manière de vendetta L'heure était sombre et automnale L'endroit s'y prêtait en tout point C'est qu'on venait pour la Toussaint rendre...

Publié le 14/07/2016 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Ambulatoire séjour

Des murs, cent visages bourgeois se succèdent à l'enfilade dans la journée qu'un soir dégrade sur mon trajet de Par Chez Toi Au rythme assuré de mon pas mes pensées teintées d'albumine tuent le temps qui les achemine à former un bleu canevas D'un œil distrait par la séquence hypnotique d'urbains signaux je recompose l'écheveau soyeux de nos dernières transes Plus tranchant sur son...

Publié le 04/01/2016 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Ce bonheur odorant

Le clocher du quartier, grippé ne sonne plus depuis deux jours je glisse du rêve au velours dans ce début de matinée   Le marché déjà bien en place bruisse à voix basse un chant connu de coutellerie rémoulue lissant les harangues bonasses   Parmi les lents piétinements plaidant leurs coutumiers négoces distincte, légère et véloce ta venue sonore autrement  ...

Publié le 30/08/2015 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

C'est du gâteau !

Quand les lentes nuées nouent le nom que tu portes à fleur de peau jusqu’à mon cœur ouvert, bien sûr que c’est du gâteau !   Quand la crème des arbres, douce canopée tangue et murmure le nom que je te donne alors sûr que c’est du gâteau !   Quand ma dernière larme est tombée dans tes mains et que tu l’auras bue d’un sourire, amusée je veux, qu’ c’est du...

Publié le 27/03/2015 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

caisse, hier

Le cœur a sa fenêtre ouverte La forêt bien rangée devant brûle tout son flanc droit Ça va chauffer plus fort à présent, sous les toits que, sur le bout des doigts, ont repris les décomptes des passagères hontes et des gentils émois quand, depuis l’occident un vent court à sa perte   Ou c’est peut-être moi qui me fais à l’idée que le jour a passé sans que je ne le vois nichée...

Publié le 18/12/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

crépuscule oasis

Vais au point d'eau, l'allure passagère où la clairière a le soir à s'épier quand la tiédeur cède sous le vent frais venu le temps d'organiser la chair L'ai-je attendu, ce déclin de l'histoire ! sous le manteau complice et forestier Enrubannée de carnassières gloires flotte une odeur, la Vôtre, je le sais L'heure avançant, l'épaule dénudée monte la lune avec la faim du jour par cette combe...

Publié le 25/03/2013 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

embrassade

Un bras s'offre, une main s'y pose L'Ephémère à son musical enveloppe, sentimental un mouvement qui, soudain, s'ose Tes yeux s'invitent dans mon champ La beauté veut son résultat et le tempo qui n'attend pas nous suggère un nouvel allant Je vais prendre ce que tu donnes et t'offrirai ce qui me vient Nous voici rendus, l'un pour l'un à la vérité qui résonne Oh, la vigueur de cet oubli !...

Publié le 17/05/2012 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant