Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pierre chappuis

Tags relatifs

Dernières notes

Pierre Chappuis, Entailles

                       Paysage brouillé   Vents plutôt que pluie hachurent ciel et terre.   Issu de la nuit, de l'échevèlement de la nuit, tremblé, confus et net (résurgence), un paysage brouillé, un brouillon de paysage refuse à contre-jour de se fixer, du...

Publié le 09/10/2019 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, Comme un léger sommeil

                                       Murets de pierres sèches : plaies anciennes, enflures, renflements moindres.   Aujourd’hui encore.   Pièce à pièce, de pâture à pâture, réassemblage du Même ; silence au silence cousu.  ...

Publié le 07/10/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, Dans la lumière sourde du jardin

                                                                                                            ...

Publié le 29/03/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, La rumeur de toutes choses

  Nicolas de Staël      Tellement de force dans le geste, dans la simplicité, le dépouillement des formes, tellement de violence, d’intensité dans les couleurs qu’on est comme précipité dans l’immobilité d’une tourmente, tout à la fois transporté et cloué sur place. Plénitude et gouffre.   Désarroi de la lecture     ...

Publié le 23/05/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, Entailles

                       Paysage brouillé   Vents plutôt que pluie hachurent ciel et terre.   Issu de la nuit, de l'échevèlement de la nuit, tremblé, confus et net (résurgence), un paysage brouillé, un brouillon de paysage refuse à contre-jour de se fixer,...

Publié le 08/04/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, Le noir de l'été

Une semaine avec les éditions La Dogana                                  Là encore, absente      Par bouffées, le vent lui apporte, amoindri, presque passé ( de même le bleu, comme d'une fin d'après-midi ), un...

Publié le 26/11/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, À portée de la voix

Avril, embellie      Clarté, soudain de partout rayonne une même clarté.      Elle se laisse emporter à regret, dirait-on, glisse, alanguie, joueuse, enjouée, s'attarde à des embrassades, éprise d'elle-même, disperse ses reflets aussitôt rassemblés que fractionnés ; bientôt se lance à corps perdu dans des rapides, rejaillit de ruade en ruade,...

Publié le 24/04/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

L'oiseau à tire d'ailes, de Pierre Chappuis

"un cygne de reconnaissance",  plume et encre de Chine,  50x50 cm - 23.01.2013   © pierre gaudu (image non diffusable sans son accord). http://pierre-gaudu.over-blog.com/ Taillant dans le vif à tire d'aile au plus étroit du défilé comme si, issue des ténèbres, une main donnait — mais dans le vide — de grands coups de ciseaux. Le bel embrouillamini de...

Publié le 30/03/2013 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Pierre Chappuis, À portée de la voix

                 L'oiseau à tire d'aile      Taillant dans le vif à tire d'aile au plus étroit du défilé comme si, issue des ténèbres, une main donnait — mais dans le vide — de grands coups de ciseaux.      Le bel embrouillamini de cascades, de tourbillons, de remous, plis et replis, de gerbes d'écume...

Publié le 29/03/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Chappuis, Muettes émergences, proses

                                              En aval       Populages et tussilages : longtemps pris l'un pour l'autre, l'étroite parenté des deux noms aidant, quoique, dans la topographie de l'enfance telle qu'elle s'est reconstituée en moi, ils...

Publié le 22/02/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant