Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : patrice follenfant

Tags relatifs

Dernières notes

le monde en bas

nos maîtres volent haut mais ils laissent des traces au cul du ciel et la mort les suit ils rêvent d'organes frais de cerveaux disponibles encore et encore ©Lacalavera

Publié le 18/03/2019 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

un rêve

c'est un rêve de révolution la neige prend la neige fond il ne manquerait pas grand chose mais quoi sortir les dormeurs de l'hypnose faire boule © Lacalavera

Publié le 31/01/2019 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

au défilé

un jour nous n'aurons d'autre choix que de regarder défiler les gagnants têtes couronnées lauréats de ceci de cela champions étoiles blanches visages vissés visages d'emprunt robes fendues seins apparents sourire aux dents bouches collées dire que cela fait du bien à nous les masses massées derrière les grilles les barrières les écrans et les flics déguisés regarder passer les gagnants...

Publié le 14/06/2018 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

l'avènement des coprologues

C’est comme si nous avions dormi Parfois pourtant nous nous réveillons Nous sortons de l’hypnose, des lumières bleues Et le monde a changé une novlangue promue dans les écoles de commerce dans les écoles de management dans les écoles de communication se déverse la langage de la technostructure comporte peu d’adjectifs pas d’affect ni d’émotion c’est le nouveau parler nazi la langue des...

Publié le 19/04/2018 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

Chants de la Terre gaste (4)

maintenant nous mangeons la Terre nous la dévorons nos entreprises sont des formes en mutation un jour elles seront notre mère, la creusons la vidons nous mettons dessous dessus une autre couche une autre terre une peau grise cette folie ce que nous sommes devenus cette empreinte laissée sur le mur des cavernes notre passage au cœur des forêts quand ? © Lacalavera © Illustration "...

Publié le 24/02/2018 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

Chants de la Terre gaste (3)

Les hangars entôlés les entrepôts sont postés à toutes les issues ils contiennent la marchandise leurs panneaux colorés nous appellent leur publicité leurs clins d’œil La marchandise est partout elle s'y reproduit elle s'y divise elle déborde tout ce qui vit ici en dégorge comme un flux percé les grosses veines les rebuts les cartons les emballages les films plastiques le polystyrène les...

Publié le 28/12/2017 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

Chants de la Terre gaste (2)

multiplication des voies chacun a sa route elles tournent se croisent se chevauchent se coupent elles vont partout nostalgie des cavées des drailles des traverses que l’on prenait en sifflotant les yeux calmés ces passages n’intéressent plus les hommes, ils leurs préfèrent des flux connectés qui saturent les sens, la ronce y va les rameaux ont pris une ampleur inquiétante ne subsiste qu’une...

Publié le 06/11/2017 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

Chants de la Terre gaste (1)

A la jointure des villes et du vent, Peau grise coulée qui recouvre cette terre n’est pas la nôtre pourquoi vivons-nous sur cette peau grise ? homme en pot depuis quand depuis quand n’avons-nous pas marché herbe humide de rosée nu sur la terre nue senti sa texture l’onctueux l’odeur homme de peau coupé découpé tout oublié reprogrammé Les machines lui font comme une aura elles tournent...

Publié le 19/10/2017 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

Méditerranée

La Méditerranée de Maillol à les boules tous ces noyés lui font comme un collier yéménites aux yeux de khôl libyens de Syrthe ou de Misrata nigériennes au dos rayé de bleu somaliennes à longue queue soudaniens au visage peint tous marins éphémères prélevés par les loups la mer garde tout Ces lumières au loin ce sont les yeux des morts ils brillent une dernière fois éclairant les chemins...

Publié le 08/09/2017 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

scarabées

Nous sommes de gros scarabées élytres et béton armé notre corps est fait d’acier trempé dans le suc d’ouvriers bientôt nous pousseront des yeux d'or jamais assez nous n'avons jamais assez nos ingénieurs furent vos enfants soudés collés dans vos usines au milieu du temps Lockheed Martins Thales Safran dans la vitrine de l’exposition dorment les produits d’exportation et bénis par le grand...

Publié le 28/04/2017 dans La calavère par limproviste | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant