Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : manifeste poétique

Tags relatifs

Dernières notes

méninges à l'étendoir

J’en pince au fil des mots des vers comme des linges Certains pour leur vaste pâleur qui borde et déborde le jour cet autre, fier d’arborer à la printanière sa campanule déboutonnée ou cette gaze qui brode d’intimes trouées en une phrase J’en caresse le col pour en être à meilleure école J’en lisse les bordures pour aplanir leurs tessitures Et quand le vent, au soir d’été fait se mouvoir...

Publié le 14/07/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

L'accident, tellement !

Un accident de plus, à l'instant, se fait jour (peut-être, une autre fois, nous parlerons d'amour) Fi de mes vœux piquant des deux j'y plonge un regard affamé (pis qu'après jeûne ou ramadan !) j'en abouche, toute, l'aubaine qui m'éloigne autant de la haine qu'il est possible d'être heureux à s'en battre de la semaine (laborieuse, comme toujours...) A ce fragment de la journée, l'heure est en...

Publié le 01/07/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Haut et fort ?

(...point de comm') O h l'effort (haut et fort) de produire et d'induire et le bon, et le pire et d'en être content... U n geste, cependant fait défaut à l'adage et fomente un outrage (consubstantiellement) T out ne va pas sans rien et rien est impossible la vie m'en soit témoin (elle a horreur du vide !) R ien à foutre ? Mon derche ! Bien sûr que si, partout ! (eh ! "mon...

Publié le 25/06/2018 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

nouvelle donne

Je grave d'un nom le revers Souvenir à-même la peau J'ai nagé jusqu'au fond des mers Je n'ai jamais vu Mexico   Le Slumbush a mangé ma main Au moment de hurler au loup (quand bien même je saigne encore  alors, autant combler le trou)   Meure le socle des forêts Je n'ai pas rangé ce matin Pour avoir brisé nos jouets L'enfant mort-né des tentations   Ce matin,...

Publié le 03/09/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Onzième nuit

C'est bientôt la douzième nuit, ma chère alarme Choisis-le avec soin l'œil qui va se fermer Par l'autre, grand ouvert, un monde va passer Déjà, le Lent Demain vient déposer les armes   Sur ses genoux de vieille est tombée, rousse, l'heure Ses cheveux colorés pissent dans les nuages La ville ramassée dégrafe ses corsages Dans un demi-sommeil, tremblent d'anciens bonheurs...  ...

Publié le 26/08/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

immobile pugilat

P our ce nouveau reflet de ta belle personne voici l'or annoncé dans le ciel qui résonne   U ne ombre a dépassé l'heure de se revoir où la duplicité s'offre un nouveau boudoir   G lisse une main plus haut, que vibre cette scène et sa lutte au cordeau avec les meubles chêne   I t lives on a fake, you see, le vilain soir dont tu te prémunis derrière un cheveu noir...

Publié le 22/08/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

split et ideat

Tant de foi mise à la pesée sans pouvoir en tirer parti ? Quoi d'hier en cet aujourd'hui ouvre des raisons d'espérer ?   Ils font le moins bon, le meilleur du sentiment, de l'esprit, l'âme d'un bord à l'autre de la trame tissent, navettes, les humeurs   De sang, de platine, d'argile d'herbe écrasée sous le pas lent (et sourd, et peut-être innocent) l'enchevêtrement, fil...

Publié le 26/07/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Tant que le sable y est...

Immuablement si changeante que l'est la frange littorale aux chromatiques vespérales se maquille d'humeurs l'attente   Au bout, tintera le signal d'un nouvel égal sentiment mais c'est ici, dans le suspens que chaque instant m'est un régal   Parvenu à l'intersection de la mer et sa métaphore au sablier, je boude encore l'inévitable solution   En acrobate,...

Publié le 25/07/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

pluvieux oubli

Une pluie déliant les ciments sédentaires  entraîne dans son jus les pavés de la route  Le pas cherchant dessus l'équilibre sans doute  eut tort d'y engager sa démarche trop fière    La boue qui s'est formée révèle des visages qui furent davantage à l'hier qu'au présent les puissants frontaliers de vastes océans d'où se levaient au soir les sublimes présages...

Publié le 04/03/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

olive

Prostrés devant la fraîcheur nue de l'olive ogive entrée à peine en sa maturité le vieux et sa pitchoune salivent. Nul plaisir ne fut tant désiré. Qui de nous sût jamais d'où l'intime commande sans craindre de rougir, ou devoir avouer l'irrépressible envie, sensuelle et gourmande.   D'un rien parfois surgi comme un vent de saison, tout s'éclaircit. Et la grave lenteur à...

Publié le 26/01/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant