Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : lettre d'un colporteur-liseur

Tags relatifs

Dernières notes

Les mains folles

            Imitez le son de la toupie Laisser pétiller un son nasal et continu Faites claquer votre langue Servez-vous du bruit sourd de celui qui mange sans civilité Le raclement aspiré du crachement ferait aussi une belle consonne (1)   "Laisser pétiller un son nasal et continu", c’est ce que faisait Maurice dans...

Publié le 29/06/2020 dans Geneviève... par andre | Lire la suite...

Marche et marche

Après la lettre N° 13 "Le rendez-vous", du nom d'un texte en prose de Guillevic, j’ai écrit dans la foulée une autre lettre sur la marche où j'évoquais les Amérindiens. Généralement, lorsque je pense à la marche, je pense à eux. Sont également apparus les Arméniens et leur exil. L’écriture de cette lettre date du 23 avril, veille de la commémoration de leur génocide. Les premiers pas...

Publié le 30/05/2020 dans Geneviève... par andre | Lire la suite...

J'ouvre la porte

En ce samedi de mars, j'écoute un concerto pour violoncelle de Dvorak qui réveille ma peau endormie. La nuit a été longue. Avec ce confinement, j'ai du mal à régler le curseur. Bon, réveille-toi, me dis-je, aujourd'hui est un jour de fête. J'ouvre la porte d'entrée, par principe, même si je doute que quelqu'un me rende visite.   À ma surprise, un homme entre chez moi. Un homme avec...

Publié le 22/04/2020 dans Geneviève... par andre | Lire la suite...

Des mots sirènes

Les mots affluent en cataracte à la radio et sur nos écrans. Nous les buvons à pleines gorgées et ils n’étanchent pas nos soifs.   Me revient une phrase de "La rage de vivre" de Milton Mezz Mezzrow et Bernard Wolfe (1).   Une phrase qui détonne, sortie de son contexte. Les auteurs ont un avis tranché sur la parole. " À quoi bon perdre son temps à discuter, bon dieu !...

Publié le 30/03/2020 dans Geneviève... par andre | Lire la suite...

Page : 1