Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jammes

Tags relatifs

Dernières notes

”Petit Poney : Au pas, au trot...” de Pakita & Laurence Jammes & Marc Clamens

Un chouette petit album qui va ravir tous les futurs petits cavaliers ! Ici, le petit lecteur va faire connaissance avec Petit Poney , le sortir de son box, le coiffer, lui donner à manger et le faire travailler à la carrière ! Les différents éléments sont en relief : de la feutrine, des rabats à soulever, des genre de poils pour représenter la crinière, ou encore des paillettes à...

Publié le 13/05/2014 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

Poèmes & poulpe

    Mélopée de Paul van Ostaijen     Né à Anvers en 1896, mort de tuberculose en 1928, Paul van Ostaijen est considéré comme l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand poète flamand du XXe siècle. En tant que poète et que théoricien, il a été le pionner du modernisme en Flandre. Au sein de son abondante œuvre d’essayiste et de poète, il y a un certain...

Publié le 12/02/2009 dans flandres-hol... par daniel cunin | Lire la suite...

POÈTE BÊCHEUR

    On a, probablement pour tenter de les abaisser, qualifié les écrits de Francis JAMMES de « poésie potagère ».   Cent ans après, le vert revenu à la mode, on connaît des quantités d’auteurs qui en seraient très honorés. De telles appréciations leur serviraient de carotte, et gonfleraient leur coeur d’artichaut.    

Publié le 05/12/2008 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

SIMPLICITÉ MANIFESTE

  En publiant au Mercure de France, en 1897, son manifeste littéraire, Francis JAMMES réussit un bel effet. Il y développe sa conception de la poésie, qui doit viser à une "simple beauté sans rhétorique".   Il précise sa pensée dans une conférence prononcée en 1900 en énumérant des textes parfaits selon son goût: "Ces pages sont d'autant plus belles qu'elles se rapprochent...

Publié le 25/11/2008 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1