Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : huston

Tags relatifs

Dernières notes

MOBY DICK PUISSANCE 2 ?

C’est l’année Moby Dick  ! Après le monde de la littérature jeunesse ( LIRE LA CHRONIQUE ) , le chef d’œuvre d’Herman Melville inspire la BD. Deux adaptations radicalement différentes se distinguent et se disputent la palme. Le match Moby Dick ! › LA VERSION NOIR & BLANC Première de ces adaptations, celle en noir et blanc signée Christophe Chabouté aux...

Publié le 31/08/2014 dans EMBARQUEMENTS par stephanedugast | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1961

EDITORIAL : L’œil de Cassavetes prend le relais des mille yeux du docteur Mabuse Par Jean-Luc L. " Angela tu es infâme " et celle-ci de répondre, victorieuse, à Emile : " non, je suis une femme ". Ce pétillant dialogue en scope et en couleur entre Jean-Claude Brialy et Anna Karina dit tout le romantisme qui parcourt notre cinéma français, à rebrousse-poil de la sinistrose et de...

Publié le 13/12/2013 dans ZOOM ARRIÈRE par ZA | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1950

EDITORIAL : Par Vincent J. 1950. La guerre froide se réchauffe un poil en Corée et en Indochine mais en Europe on tourne la page difficile de « l'après-guerre ». En France tout particulièrement, on s’engage dans les trente glorieuses avec 2CV et frigidaire en attendant mieux. Le français écoute Edith Piaf pleurer Marcel Cerdan, Yves Montand les feuilles mortes, ou Juliette Gréco...

Publié le 11/01/2013 dans ZOOM ARRIÈRE par ZA | Lire la suite...

Fat city

John Huston, 1972 A Stockton, dans les terres de Californie, Billy Tully (Stacy Keach) rencontre dans une salle d’entraînement un jeune boxeur qui lui semble prometteur : Ernie (Jeff Bridges). Billy est alcoolique, il habite dans une chambre minable, sa carrière sur le ring est clairement derrière lui, et pourtant, il veut reprendre les gants. Il fait partie de ce que Huston...

Publié le 10/08/2012 dans Art &... par Fabien Rothey | Lire la suite...

Ultraviolet (N. HUSTON)

« Treize ans aujourd’hui. Enfin ! » Alberta, Canada, été 1936, la chaleur est à son comble. Lucy, fille du pasteur Larson, a treize ans. Elle grandit et commence à se sentir à l’étroit, dans son corps comme dans sa tête. Tout se bouscule et elle ne supporte plus la vie étriquée qu’elle mène, aînée de cinq enfants, entre une mère qui ressasse sa jeunesse et son père qui ne songe...

Publié le 01/10/2011 dans S'il était... par Patricia Sarrio | Lire la suite...

C'était mieux avant... (Septembre 1984)

Fini l'été . Il est grand temps de reprendre notre voyage mensuel dans le temps. Et hop, direction les salles de cinéma françaises au mois de Septembre 1984 : Après s'être débarassés de leurs fonds de tiroir, la période estivale étant encore, à cette époque, jugée trop risquée pour sortir les titres les plus ambitieux, les distributeurs lâchent enfin les chevaux. Jugez-en plutôt : en...

Publié le 01/09/2009 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Le Malin & Au-dessous du volcan

(John Huston / Etats-Unis / 1979 & 1984) ■■■□ / ■■ □ □ S'il y a un cinéaste qui a tenté de prouver pendant toute sa carrière que, malgré l'adage, un grand livre pouvait donner naissance à un grand film, c'est bien John Huston. Démarrant en 1941 avec un classique du film noir tiré de Dashiell Hammett ( Le faucon maltais ) et finissant quarante-six ans plus tard par un ultime...

Publié le 27/10/2008 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Page : 1