Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : histoires d'amour

Tags relatifs

Dernières notes

Ha ! L'inspiration !

Pour prolonger le plaisir de la dédicace, une photo par Benoît Pinaud et le reportage De Paris parle avec une séquence culte, cette jeune femme qui garde ...mais voyez plutôt.

Publié le 22/10/2013 dans Nuits... par Nuits hirsutes | Lire la suite...

La fille de nos rêves

Avec sa couverture flashy, rose et ses motifs orange, impossible de ne pas repérer à des kilomètres La fille de nos rêves de Buddhadeva Bose, édité en 2011 aux Presses de la Cité . Un convoi de marchandises ayant déraillé, quatre voyageurs s'apprêtent à passer la nuit dans la salle d'attente d'une gare indienne. Ils voient passer un couple de jeunes mariés amoureux qui disparaît...

Publié le 15/09/2012 dans Le Livroblog par Hilde | Lire la suite...

Marie, Marie

Ici, tout s'exclame à la première personne: une jeune femme qui d'autorité se confie, surtout clame ses amours, sur un mode rock'n roll. A dire vrai, Marie-qui-joue je la connais déjà de vue. Juste assez pour croire la voir ici comme dans la vie. Vraie et immédiate, évidente, d'ici et d'aujourd'hui. Rien à voir avec une Antigone , ni avec aucun rôle qui semblerait bien construit et...

Publié le 03/10/2009 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Bousiller

Travails       L’histoire d’amour tient en deux phrases brèves, chacun une. Puis arrive un troisième personnage qui leur parle d’autre chose (le sujet principal) et quand ce dernier sort, l’histoire d’amour des deux autres est définitivement bousillée. On dirait une consigne d’improvisation, j’y pense seulement maintenant. Ça m’étonnerait assez que...

Publié le 09/01/2009 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Pascal Rambert: les histoires d'amour commencent bien

Les mots naissent émerveillés, d'une simplicité qui ne laisse pas le choix. De même eux-deux sur scène: lui, elle, les rangées de néons dessus, le tapis blanc dessous, au milieu d'eux une moto rutilante de rouge. Ce n'est presque rien, c'est tout. C'est le début: ils s'aiment, ils parlent, mais ils ne bougent pas. Pétrifiés. Au commencement, yeux...

Publié le 29/09/2008 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Troilus et Cressida en V.O. (Director's cut)

Merci à Declan Donnellan : il nous permet de découvrir enfin  Troilus et Cressida  in-extenso. Et du même coup, on comprend comment J.L. Jeener avait pu couper 70 % du texte dans la version vue au T.N.O.   C'est que la pièce est bizarrement construite. On est habitué à ce que Shakespeare mène plusieurs intrigues de...

Publié le 20/03/2008 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Shakespeare: contes et songes

Il est tout à fait possible d'emmener les petits découvrir  Shakespeare , sans que le songe ne se transforme en cauchemard. Au Théatre Mouffetard , les sortilèges d'amours sont administrés à coups de piqûres par deux acteurs déguisés en moustiques géants, qui courent sur scène en bourdonnant. Dans ces conditions, le succès est assuré. Bien sur, les adultes vont...

Publié le 26/12/2007 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Marivaux: lettre à mon neveu qui n'a jamais mis les pieds à Nanterre Amandiers

Mon cher B. Jette ta game-cube à la benne, arrache les fils du câble, revends ta carte UGC, éteins ton cellulaire 3-G, cours vite à Nanterre voir Marivaux, et tu verras tout à la fois: le théâtre est aujourd'hui comme de tous temps un art multimedia. Le texte, d'abord, le texte et rien d'autre, le texte avant même que le reste ne commence à...

Publié le 02/12/2007 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Alban Richard, loin du monde

S'entétera jusqu'au bout la répétition, toujours, encore, des mêmes gestes- quarante gestes- par les deux danseurs. D'une beauté sèche, entêtante. D'un lyrisme minimal, subliminal, géométrique. Mais c'est d'abord la lumière qui surprend. Car au début absente, ou presque. Il y a alors peu à deviner des mouvements répétés dans l'obscurité,...

Publié le 17/10/2007 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

L'Idiot: quand Lev Nikolaïevitch Mychkine rencontre Nastassia Philippovna Barachkova...

Pour ceux qui auraient évité jusqu'à ce soir le beau pavé de Dostoievki  (1821-1881), le Prince Michkine ( l' Idiot du titre) c'est un peu Forrest Gump dans la Russie des tsars. Une belle âme, d'une simple clairvoyance, dans sa propre logique pas si stupide que cela, projetée dans une société hypocrite. Ceci expliquant pourquoi...

Publié le 07/10/2007 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant