Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gildas pasquet

Tags relatifs

Dernières notes

Je n'y suis pour Bergson

« Nous tendons instinctivement à solidifier nos impressions, pour les exprimer par le langage. De là vient que nous confondons le sentiment même, qui est dans un perpétuel devenir, avec son objet extérieur permanent, et surtout le mot qui exprime cet objet. » Henri Bergson Peinture Gildas Pasquet

Publié le 12/11/2012 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Le Jour de...

"Jours de sang, de glace et de feu où j'ai commencé à comprendre mon destin. Il est cinq heures et demi du matin... Je lis Mémoire sauvés du vent de Richard Brautigan... La fenêtre est ouverte sur la nuit qui remplit la pièce de son odeur, de ces bruits d'oiseaux et de réveil matinal. Des voitures, citadelles de l'ennui, circulent déjà. Six heures et quart, le livre est fini, le jour levé...

Publié le 18/07/2012 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Et le vent qui souffle est toujours bon

Dans ces temps-là, les Français s'imaginaient d'aimer leur Roi, et ils en faisaient toutes les grimaces ; aujourd'hui on est parvenu à les connaître un peu mieux. Mais dans le fond les Français sont toujours les mêmes. Cette nation est faite pour être toujours dans un état de violence ; rien n'est vrai chez elle, tout n'est qu'apparent. C'est un vaisseau qui ne demande que d'aller, et qui...

Publié le 22/07/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

A part le bouquin de P.A.G. je vois pas ce qui pourrait nous remonter le moral

Voir ici ou alors... « ON FERME » Théâtre LE SONOGRAF (84250 Le Thor) Samedi 3 juillet à 21h D'après « Friterie bar Brunetti » de Pierre AUTIN-GRENIER (aux éditions L’Arpenteur/Gallimard) adaptation et mise en scène: Camille Vivante Le propos du roman situé dans les années 1960 résonne aujourd’hui avec acuité :...

Publié le 01/07/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Le vrai charme des gens

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4   « Le vrai charme des gens, c'est le côté où ils perdent un peu les pédales, c'est le côté où ils ne savent plus très bien où ils sont ... ça ne veut pas dire qu'ils s'écroulent, au contraire, ce sont des gens qui ne s'écroulent pas ... mais si tu ne saisis pas la...

Publié le 30/03/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

La solitude de l'écrivain

«  L'écrivain est seul, abandonné des anciennes classes et des nouvelles. Sa chute est d'autant plus grave qu'il vit aujourd'hui dans une société où la solitude elle-même, en soi, est considérée comme une faute. Nous acceptons (c'est là notre coup de maître) les particularismes, mais non les singularités ; les types, mais non les individus. Nous créons (ruse géniale) des chœurs de...

Publié le 20/03/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Jardins de l’Alhambra

« Je ne savais plus si je respirais de la musique ou si j’entendais des parfums ». Maupassant, à propos des Jardins de l’Alhambra, à Grenade Photo de Gildas Pasquet

Publié le 14/03/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Le mal

"Le mal, arrivé à un certain point, s'égorge lui-même" Joseph de Maistre Création de Gildas Pasquet

Publié le 13/03/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

La Rochefoucauld, toujours...

« Il faut de plus grandes vertus pour soutenir la bonne fortune que la mauvaise. » « Nous avons plus de force que de volonté, et c’est souvent pour nous excuser à nous-mêmes que nous nous imaginons que les choses sont impossibles. » « Il semble que la nature, qui a si sagement disposé les organes de   notre corps pour nous rendre heureux, nous...

Publié le 12/03/2010 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Cela fera l'affaire

"Il arrive souvent qu'à partir d'un certain âge, l'œil d'un grand chercheur trouve partout les éléments nécessaires à établir les rapports qui seuls l'intéressent. Comme ces ouvriers ou ces joueurs qui ne font pas d'embarras et se contentent de ce qui leur tombe sous la main, ils pourraient dire de n'importe quoi : cela fera l'affaire." : Marcel Proust. Photo :...

Publié le 21/11/2009 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant