Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : errances

Tags relatifs

Dernières notes

Antonio Ligabue, proposé par le museum Im Lagerhaus à St-Gall comme un ”Van Gogh suisse”

      Antonio Ligabue, ce peintre autodidacte, présenté depuis belle lurette comme un Naïf ou un Expressionniste spontané italien par divers commentateurs (Zavattini en Italie, José Pierre ou Jakovsky en France), qui vécut entre 1899 et 1965, est né, on le sait peu, à Zürich, et a passé sa jeunesse en Suisse dans différentes régions, dont l'Appenzell, jusqu'à ses 19 ans, âge...

Publié le 05/07/2019 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Les errances du modèle (I)

Je suis vague comme la mer ; je flotte comme si je ne savais où m'arrêter. LAO-TSEU , extr. Livre I -XX, in " Tao Tö King " (ou Tao Te king ou   Tao Teh Ching) "Le livre de la voie de la vertu", traduit par Stanislas Julien à découvrir intégralement ICI  Il allège, il s'abrège, il marche sur les sentines embaumées d'aromates, il prend le large saute la haie une...

Publié le 30/09/2012 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Ronde des immortels

Et d'un coup, nous voici jetés dans les nues en plein ciel. Les esprits soufflent et règnent partout. Ceci est la peinture des esprits. VICTOR SEGALEN , extr. "Peintures magiques" in "Peintures" , éditions Gallimard/ L'imaginaire, 1983. L'homme aux oreilles qui fument   ↑ Le pianiste endormi sur le dos du grand tamanoir. Le souffleur de...

Publié le 14/08/2011 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Petits voyages

Donc, si après mille efforts pénibles, le lecteur décrète qu'on n'a pas atteint le port, cependant il vaut mieux sombrer dans les profondeurs en cherchant avec ardeur, que flotter sur un banc de sable. HERMAN MELVILLE , extr. "Mardi" (traduit par Charles Cestre, introduction D. Fernandez), éditions Flammarion 1990. Le mouvement nous sort du danger des aveuglements de nous mêmes,...

Publié le 30/07/2011 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Vues de nuit

Pour qui s'enfonce sans peur dans ces labytinthes ténébreux, la nuit est pleine de retraites inconnues, de territoires vierges. Au gré de l'imagination des créatures qui l'habitent se révèlent soudain avec sur leurs corps, les traces mystérieuses de leurs pérégrinations. Il n'appartient pas à tout le monde de s'enfoncer d'un pas ferme dans ces solitudes... ROBERT DESNOS, extr "Les trois...

Publié le 12/01/2011 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Sur le banc de la quiétude

Qu'est ce qu'on raconte ? JAMES SACRE extr : "La petite herbe des mots", (1986), "Si peu de terre et tout" . Editions "Le dé bleu" 2000. Pour découvrir quand et où se trouve la quiétude vous pouvez cliquer sur l'image. Sur le banc de la quiétude, je me suis assise ce matin, j'y suis restée je ne sais combien d'années, jusqu'à l'heure du coucher du soleil, j'ai pensé à...

Publié le 18/08/2010 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Le printemps est inadmissible

"When I am not this hunchback that you see, I sleep beneath the golden hill" LEONARD COHEN extr. "Avalanche" in "Songs of love and hate" (1971) Un rade plein de douceurs atteint de gigantisme, à la terrasse de la Manille, j'ordonne mon bazar de printemps. Le soleil, ce tyran, m'impose son accolade. Je suis bien obligée. Comme chacun, je souris, mais les efforts de cette joie me...

Publié le 03/04/2010 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Version HD de cette *@¤#! de colonne de gauche, il devrait y avoir une loi contre les colonnes...

FOU, moi ? Moui, ou pire, ce qui est déjà un peu moins grave. (7) CLIC ici pour en savoir plus , car il faut toujours en savoir plus, pour crâner. (32) Ou CLIC là pour me contacter en cas de malaise, ce qui somme toute est fort possible, tu sais... (61) Et CLIC encore (quel choix, grand dieu!) pour aller voir des choses qui ne t'intéressent absolument pas , dans le...

Publié le 01/03/2010 dans Midi à sa porte par màsp | Lire la suite...

21 septembre

Je suis un pont jeté par dessus les rivières, qui mène vers ces rives plongées dans le mystère. Le brouillard dissimule des terres inconnues, sentiers inexplorés, nouvelles avenues. Mon chemin, c'est apprendre, explorer pour pouvoir, un jour, à qui voudra, transmettre ce savoir. Si tu veux traverser ce pont vers le futur, et que tu crains un peu, ce chemin trop obscur, viens chercher la...

Publié le 21/09/2009 dans Chroniques... par KroniK | Lire la suite...

8 avril 2008

La nuit... Encore la nuit, qui me hante, m'accompagne et dans laquelle je me réfugie. À en oublier la lumière, cavernicole hideux aux couleurs émoussées. Je la parcours sans fin, perdu, tel un bateau sur son erre, amarres arrachées par un vent capricieux.Je me livre en esclave à la nuit qui me happe, pour oublier le jour et ses chemins fanés...Et puis soudain, tel l'arbre glissant en aube et...

Publié le 08/04/2008 dans Chroniques... par KroniK | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant