Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : errance

Tags relatifs

Dernières notes

THÉRAPIE SALUTAIRE

    THÉRAPIE SALUTAIRE   Il se sent harcelé par le quotidien, Sans cesse excité, sans fin déprimé. Probablement trop négatif aussi, Avec le moral plus friable que la craie!   Il passe la majeure partie de son temps A mal traiter nombre d'autres alentour. A se maltraiter lui-même parfois! A coucher le non-dit sur des feuilles...

Publié le 01/10/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

HORS LA VIE

HORS LA VIE   La lumière chaude d'un après-midi Teinte d'or les mornes collines alentour.   Son errance n'est qu'un long chemin Jusqu'à l'univers inconnu des attentes sans fin Où s'ouvrent les portes amères d'un monde nouveau En complet décalage avec l'humanité indigeste.   Là, malgré l'exagéré détachement affiché,...

Publié le 20/03/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

IMBROGLIO NEURONAL

  IMBROGLIO NEURONAL Il faudrait que chaque être humain sache Identifier la bête fauve embusquée en lui! De l'errance au long parcours rouge épuisé, Aux plus noires profondeurs de la conscience, Il mesure combien le cauchemar s'amplifie. L'irrépressible frisson derrière ses remparts fragiles Laisse apparaître les questions jusque-là en suspend....

Publié le 14/01/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Lorand Gaspar, Patmos et autres poèmes

      Il marchait un matin d’hiver dans les rues vides d’un dimanche à Paris — vent froid, ciel gris, l’air un peu hagard, égaré de l’errant qui ne sait pas au juste où il va — il avait pourtant un désir précis : arriver par delà le désespoir —   Lorand Gaspar, Patmos et autres poèmes, Poésie/Gallimard, 2001, p. 170.

Publié le 15/11/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jean-Luc Lagarce, Xavier Dolan : ”hurler”

   Il y a au sein même des familles tout un réseau de névroses auquel parfois une grande œuvre d'art décide de se confronter. N'est-ce pas là finalement le sujet principal des romans, des pièces de théâtre et des films ? Jean-Luc Lagarce a écrit  Juste la fin du monde en 1990. Cette pièce, devenue rapidement un classique après la mort en 1995 de son auteur, reprend pour...

Publié le 24/09/2016 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

S'enfuir (M. BEDFORD)

« Commençons par le début, d’accord ? » Gloria mène une vie normale d'adolescente de 15 ans. Et elle s’ennuie. Jusqu’au jour où un garçon mystérieux fait irruption dans sa classe : Uman est drôle, intelligent, d’une assurance désarmante. Il fait ce qu’il veut sans attacher la moindre importance à ce que les autres pensent. Il est tout ce que Gloria voudrait être. Il est la promesse de...

Publié le 07/06/2016 dans S'il était... par Patricia Sarrio | Lire la suite...

LES RESSOURCES DE L'ERRANCE

  LES RESSOURCES DE L'ERRANCE   C'est dans cette ville déréalisée par les néons, Où l'anonymat règne en tyran clandestin, Qu'il a exploité les ressources infinies de l'errance Dans les dédales insoupçonnés de sa propre intériorité.   Tout dépend de l'aptitude dont on dispose A se faufiler dans la douleur vive du réel!  ...

Publié le 19/04/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Le murmure des forêts

Ils avaient dépassé le quartier du silence et d’ici on entendait la nuit vivante de la forêt. Ça venait et ça touchait l’oreille comme un doigt froid. C’était un long souffle sourd, un bruit de gorge, un bruit profond, un long chant monotone dans une bouche ouverte. JEAN GIONO : "Le Chant du Monde" , éditions Gallimard, 1934....

Publié le 30/12/2015 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

LES RESSOURCES DE L'ERRANCE 1

  LES RESSOURCES DE L'ERRANCE 1 C'est dans cette ville déréalisée par les néons Où l'anonymat règne en maître clandestin, Qu'il a exploité les ressources de l'errance Dans les dédales insoupçonnés de son intériorité. Tout dépend de l'aptitude dont chacun dispose Pour se faufiler à travers la douleur vive du réel. Il faut profiter de la...

Publié le 14/08/2015 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Entre deux ...

Irez-vous chercher loin ? Vous finirez sûrement par revenir, pour trouver le mieux, ou tout aussi bien que le mieux, dans ce qui vous est le mieux connu... WALT WHITMAN, extr. "Un chant pour les occupations", traduction de Louis Fabulet, in "Feuilles d'herbes", "Poèmes" éditions Gallimard 1918 Dans le grand hall de gare où le pas perdu va, où le dessin rature mille fois et...

Publié le 23/12/2014 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant