Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : décalage

Tags relatifs

Dernières notes

MORTS ENVAHISSANTS 1

  MORTS ENVAHISSANTS 1 Les morts envahissent notre quotidien. Ils accompagnent ainsi gestes et pensées En juxtapositions d'instants éclatés Dans l’éboulis d'une vie bien trop griffée. Prise au piège de noirs désarrois Accumulés au fil de la constance De la folle atonie mélancolique Des captieux malheurs du monde. La vie, a la poursuite de...

Publié le 27/09/2015 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

le rivage oublié (I)

Mais l'individu, c'est aussi la liberté de l'esprit. Or, nous avons vu que cette liberté (dans son sens le plus élevé) devient illusoire par le seul effet de la vie moderne. Nous sommes suggestionnés, harcelés, abêtis, en proie à toutes les contradictions, à toutes les dissonances qui déchirent le milieu de la civilisation actuelle. L'individu est déjà compromis avant même que l'état l'ait...

Publié le 16/03/2015 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Arrière-plan

Tel est le titre de l’exposition d’Alain Bublex à la galerie Vallois 36 rue de Seine Paris 6 ème . Mais ce sont tantôt des arrière-plans, tantôt des avant-plans, tantôt des retouches dans un paysage encore entier que pratique Alain Bubex. Admirez par exemple ce pont peint sur ce paysage sylvestre. Il semble vrai, enjambant la vallée, féminisant le décor de sa gracieuse courbure, donnant...

Publié le 18/10/2014 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

DE DÉCALAGES EN RENONCEMENTS 1

  DE DÉCALAGES EN RENONCEMENTS 1   Il ne supporte plus la fulgurance fiévreuse de sa descente aux enfers Pas plus que le lourd abrutissement chimique auquel il est assujetti.   Il en a marre de tout ce minuscule qui se pense immense, De toute cette immensité fatiguée qui peu à peu ne l’est plus. Marre de sa peur de l’affrontement, du...

Publié le 28/06/2014 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Carnet / Hors cadre !

Rentré tard de Lyon jeudi soir, je trouve dans mes courriels une invitation (sans doute un envoi automatique) à une animation littéraire sur le thème Lectures cyclistes (tour de France oblige) dans mon ancienne ville de résidence. Il s’agit d’une rencontre avec Paul Fournel, écrivain passionné de cyclisme et oulipien. Avec mon aversion pour le tour de France et pour la littérature à...

Publié le 13/06/2014 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

BALBUTIEMENT NÉCROSÉ

    BALBUTIEMENT NÉCROSÉ   Un lent travail s'accomplit, très diffus, à peine formulé, Au décalage très peu perceptible d'un glissement Dans l'espace homogène de cette déraison Fruit résiduel d'un passé qu'on voudrait oublier.   Blême désolation, primitive déchéance A se soustraire au pénible sentiment Qui courtise la...

Publié le 21/12/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Certains rouges...

Quand je n'ai pas de bleu , je mets du rouge. PABLO PICASSO   Photos:  tapis rouge (parce qu'il n'existe point de feuilles bleues et que le vert c'est périssable),  vu au jardin d'Octobre entre le parc de la Tête d'Or (from Lyon) et le clos du marquis en forêt " narbonnaise"=  (cf. "the beautiful little redbook of...

Publié le 28/10/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Définitions #75.

Super-héros : Dans le regard de ma fille lorsque je lui explique le mystère des parapluies chinois. 2.0 : Il m’arrive d’être vide, c’est le cas en ce moment, les notes se font rares, l’envie est pourtant présente, mais il manque l’ébullition. C’est la rentrée, le quotidien au galop, le téléphone qui sonnera moins, les amis si loin, le blog fidèle sera là pour combler les...

Publié le 02/09/2013 dans Leshaker par Cyril B. | Lire la suite...

Hors-saison


Sur des panneaux luisants, ou sur des cuirs dorés et d’une richesse sombre, vivent discrètement des peintures béates, calmes et profondes, comme les âmes des artistes qui les créèrent. CHARLES BAUDELAIRE : extr. "L'invitation au voyage" , in "Les fleurs du mal" (1857), éditions Gallimard, 2007.     Parfois, nous brûlons notre terre découvrant la chimère lassée...

Publié le 10/07/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

« On pensait bien qu'il y en aurait un, un jour, qui viendrait nous voir... »

  Bah oui, Monsieur le Député, c'est que vous découvrez l'eau chaude. La rupture est totale entre le peuple et ses soi-disants représentants, et rien ne pourra plus vous sauver, vous et vos pareils, bande d'autistes rentiers du foutage de gueule : « Neuf personnes sur dix me disent : ça va péter. Et encore, j'ai du mal à trouver la dixième. On nous déteste, nous les politiques,...

Publié le 16/06/2013 dans Vers la... par Boreas | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant