Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : cronenberg

Tags relatifs

Dernières notes

”Nous vivons dans...”

Nous vivons dans l'oubli de nos métamorphoses. Paul Eluard

Publié le 02/08/2019 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Sur vos écrans en 2012

EDITORIAL : Par Vincent Alors que notre voyage dans le temps touche à sa fin, puisque la courbe de Zoom Arrière va toucher d'ici la fin de l'été celle du réel, il me semble intéressant de paraphraser Serge Daney et de poser la question : « l'exercice a-t-il été profitable, monsieur ? » (madame pour nos éminentes collègues). Nous avons tous noté, sinon une lassitude, du moins le syndrome...

Publié le 17/02/2019 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Remise à niveau (english) # 102

 

Publié le 28/09/2018 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Sur vos écrans en 2005

  LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE : Une liste de 230 longs métrages (sur les 574 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.   Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Oriane Rémi Vincent Million Dollar Baby *** *** ****...

Publié le 14/06/2018 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 2002

EDITORIAL : Par Oriane Lorsque notre big boss ZA Edouard m'offrit la possibilité de participer à l'excitant retour en arrière cinématographique, je réclamais tout de suite l'éditorial de 2002. 2002, c'est mon premier edito pour ZA, et c'est surtout ma première année de cinéphile. Dès dix ans, je commence à me transformer inconsciemment en cette étrange créature que nous...

Publié le 02/03/2018 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1999

EDITORIAL : Par le Dr. Orlof Si loin, si proche Nous approchons irrémédiablement de la date fatidique de 2001 et pour la dernière année de ce millénaire (même si la question a fait beaucoup couler d’encre), Stanley Kubrick est revenu nous éblouir sans vaisseaux spatiaux et épopées cosmiques. Avec Eyes wide shut , c’est à la plus intime des odyssées qu’il nous convie : celle du...

Publié le 01/11/2017 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1996

EDITORIAL : Par Fred MJG Le non-édito de 1996 Une année où on nous offre — dans le désordre — des crashs (prière d’insérer ici un son orgasmique), deux Wong Kar Wai, une dame de la maison poulaga enceinte jusqu’aux dents aux prises avec trois affreux (au propre comme au figuré), un indien nommé personne qui fraie avec des poètes moribonds, deux Ferrara et autant de Christopher Walken,...

Publié le 19/02/2017 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Cosmopolis

La plus grande partie de Cosmopolis se passe donc dans une limousine. Cronenberg en fait un fascinant objet flottant sur la mer maintenant démontée du capitalisme. A l'intérieur : son propriétaire, Eric Packer, souhaitant traverser un New York embouteillé sous le prétexte d'une coupe de cheveux. A l'extérieur : la contestation puis le chaos. La limousine est blindée et...

Publié le 23/07/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Sept ans

"Cher Michel Onfray, après mûres réflexions suscitées par votre ouvrage sur Freud, je me suis rendu à l'évidence. Sigmund est un génie de la pensée, l'un des plus grands connaisseurs de l'âme humaine - et je crois que sans vous, je ne m'en serais jamais aperçu. Prenant la suite de la théologie, la psychanalyse a creusé l'homme comme aucune autre science humaine ne l'avait fait avant elle....

Publié le 05/05/2012 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Fragments. Resurrectionem Speculorum

© Sébastien Coulombel, 2011     « Je marchais le long d'une immense place déserte, dans une ville inconnue mais familière. Je pouvais en observer chaque détail ; de près, en contre-plongée – ces hautes bâtisses néoclassiques à colonnades et bas-reliefs, qui me dominaient – ou de loin, en plan large – féérique pont de pierre qui se découpait sur un ciel numérique...

Publié le 31/01/2012 dans Fin de partie par Thomas Becker | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant