Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : catherine meurisse

Tags relatifs

Dernières notes

Pulpe et fictions

Jubilation, les expressions artistiques se croisent ici; scène et vidéo, bande dessinée et peinture, dessin et chanson, dans une joyeuse dé-catégorisation. Ils tissent les fils de récits intimes, d'intériorités qui s'expriment en variant les habits de leurs pudeurs. C'est en même temps pour nous une invitation aux voyages loin dans l'espace et le temps, mais juste à un quart d'heure de trajet...

Publié le 03/04/2019 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Les grands espaces

"Le mot le plus souvent prononcé à la maison était probablement le mot "bouture".  Placé sous les auspices de Pierre Loti, Marcel Proust ou encore George Sand, la BD De Catherine Meurisse qui revisite son enfance à la campagne fleure bon à la fois la littérature et la verdure. Tout s'entremêle ici avec grâce et humour. On ne tombe pas dans une nostalgie sirupeuse, mais on se balade...

Publié le 26/11/2018 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

La violence et la beauté

D'abord en gros plan les mains de Catherine Meurisse, en poses lentes le corps de DD Dorvillier, ensemble pour un temps d'observation. Ou de stupéfaction. Déjà les expressions de la peur, de la stupeur, de la supplication ou de la résignation. Sur l'image projetée au mur, on voit le pinceau de la dessinatrice esquisser un croquis, mais invisible, sur la feuille blanche, comme retenu par...

Publié le 20/03/2017 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

DD Dorvillier et Catherine Meurisse: la BD danse hors des cases

Dans les jardins de la villa Médicis à Rome, les Niobides sont figées dans leur fuite sous les flèches du dieu Apollon. Ainsi les découvre, en décembre 2015, la créatrice de bandes dessinées Catherine Meurisse , venue en quête de beauté pour guérir son traumatisme après l'attentat du 7 janvier auquel elle a échappé. Elle y voit le souvenir du massacre...

Publié le 30/01/2017 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Après le massacre

Catherine Meurisse, La légèreté , Dargaud, 2016   Catherine Meurisse était depuis dix ans dessinatrice à Charlie-Hebdo . Le 7 janvier 2015, quittée par son amoureux, elle est restée tard au lit, plongée dans les bulles de cette déception sentimentale. Et cela lui a sans doute sauvé la vie, mais ne l’a pas exonérée de la dépression qui a suivi le massacre de ses compagnons de...

Publié le 10/01/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

La Légèreté*

Ne vous fiez pas à son titre, "La Légèreté" de Catherine Meurisse est la BD la plus lourdingue de l'année. Lourdingue, c'est-à-dire conventionnelle. A la télé, une journaliste a déclaré à propos de "La Légèreté"  cette chose extravagante : "S'il n'était pas obligatoire de dire du bien de "La Légèreté" , j'en aurais quand même dit du bien, car  c ette BD est magnifique, etc."...

Publié le 26/06/2016 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Moderne Olympia Catherine Meurisse

L'Olympia, celle de Manet est sortie de son cadre, ce qui n'empêche qu'elle n'en est pas plus habillée pour autant et c'est toute nue et sans pudeur, juste avec sa fleur, son modeste ruban au cou, son petit bracelet et ses mules, qu'elle se promène dans le monde foutraque et délirant concocté par Catherine Meurisse. Dans ce monde là, les tableaux sont des films, les ateliers, des studios...

Publié le 04/10/2014 dans aleslire par Athalie | Lire la suite...

Ma tata Thérèse

"...cela sentait le grand bazar, et la maison de cinglés. Mais ce n'était pas Charenton, c'était la rue Larrey, chez tata Thérèse. C'était bien mieux." C'est une véritable ménagerie qui habite chez tata Thérèse ! Jugez-en un peu : à côté des classiques chiens et chats, on trouve des oiseaux, dont un moineau en liberté et un faisan dans les toilettes, sans oublier un atèle, des chacals, un...

Publié le 28/05/2012 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

Drôles de femmes

Yolande Moreau, Sylvie Joly, Anémone, Amélie Nothomb, Florence Cestac, Michèle Bernier, Maria Pacôme, Tsilla Chelton, Dominique Lavanant  sont de Drôles de femmes rencontrées par Julie Birmant et croquées par Catherine Meurisse.Cela donne un album chaleureux où Julie Birmant se met en scène, donnant à voir l'admiration ou l'amour qu'elle éprouve pour ces femmes hors du commun. Chacune...

Publié le 08/03/2010 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant