Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : aux grands jours

Tags relatifs

Dernières notes

L'île des libellules transparentes

Un soir de mai, il en a assez d'entendre crépiter la toile de son grand parapluie noir. Il décide de descendre à la mer.   Un autorail l'emporte loin de ses forêts, un train express l'abandonne tôt le matin dans la gare d'une ville portuaire et un autocar le dépose sur le parking d'un village aux rues sablonneuses.   Pendant que son parapluie finit de sécher à des...

Publié le 12/03/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Par la petite porte

Il ne m’est jamais arrivé de ma vie de me lever le matin et de me dire : aujourd’hui, je vais écrire un poème. J’y songe en parcourant les deux volumes de poésie (du moins étiquetés ainsi, même s’il s’agit peut-être d’autre chose, peu importe) que j’ai publiés ces deux dernières années, Poèmes du bois de chauffage et Aux grands jours . L’ensemble représente à peu près...

Publié le 20/02/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Un petit hommage à Balthus

La traduction de mes textes (ici en portugais) est toujours, pour moi qui suis incapable d'apprendre une langue étrangère, une curieuse expérience. Il s'agit ici d'un hommage en forme de clin d'œil au peintre Balthus qu'on retrouve dans mon livre Le Grand variable , dans mon recueil bilingue La Jeune fille  et enfin, dans cette même traduction, dans mon recueil publié l'été dernier...

Publié le 09/02/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Rue du lundi

Nous voilà bien  ! Au milieu des masques  ! Le nez collé contre l'asphalte.   Fâcheuse posture  ! Je ne suis pourtant pas seul à lever les yeux, à vouloir les garder ouverts sur les couleurs de l'air, les formes qu'il chérit.   Et l'on nous taxe de rêveurs, moi l'incurable des nuages, nous, inconsolables de la terre  !   Qui reconnaître ...

Publié le 07/02/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Villanelle des promis (Extrait de : Aux grands jours, paru l'été dernier)

Le gamin raille les foudres des dieux mendiants L'épicéa vacille où le pic les aborde   L'instant et le coquelicot courent le vent Grande cymbale suspendue quitte ta horde  !   L'œillet rit dans le pré à l'odeur de renard Le drap claque aux coups d'air l'ombre tire la corde   Le gosse attache à l'heure un collier de pétards Grande cymbale...

Publié le 19/11/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Jean-Jacques Nuel a lu Aux grands jours, paru cet été.

Quand on publie de la poésie depuis plus de trente ans, la tentation est grande de faire un retour sur ses débuts et de chercher à comprendre le chemin de son évolution personnelle jusqu'aux plus récentes œuvres. Des questions se posent inévitablement : ces textes anciens sont-ils encore valables, encore lisibles ? Pour ceux qui résistent à un examen critique, ne méritent-ils pas...

Publié le 03/11/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La jeune fille aux sandales de sable

En vain la mer fait le voyage Du fond de l'horizon pour baiser tes pieds sages. Tu les retires Toujours à temps.   - Léon-Paul Fargue -     La jeune fille pose le pied sur le quai désert. Elle est chaussée de tennis à la toile défraîchie par le voyage.   Dans un nuage des montagnes, l'autorail s'est enveloppé...

Publié le 05/10/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Aux grands jours, de Christian Cottet-Emard

Quand on publie de la poésie depuis plus de trente ans, la tentation est grande de faire un retour sur ses débuts et de chercher à comprendre le chemin de son évolution personnelle jusqu'aux plus récentes œuvres. Des questions se posent inévitablement : ces textes anciens sont-ils encore valables, encore lisibles ? Pour ceux qui résistent à un examen critique, ne méritent-ils pas...

Publié le 23/09/2020 dans L'annexe par Jean-Jacques NUEL | Lire la suite...

Vient de paraître :

Empressé ou patient,  fragile et lumineux comme un coquelicot,  chaque poème avec audace  se dédie aux grands jours. Détails ici En vente sur : https://www.amazon.fr/Aux-grands-jour...        ...

Publié le 02/08/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Ciel étoilé sur le boulevard endormi

Le long du boulevard, les vieux platanes crépitent de hannetons.   Sur le trottoir soulevé par les racines, dans l’ombre des haies de buis, les effluves de pivoine et d’iris débordent des jardins et des grands parcs silencieux sous les cèdres.   Les talons aiguilles d’inaccessibles et jeunes passantes embaumant les parfums anciens ont marqué le goudron frais dont on a...

Publié le 08/07/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant