Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : antonio porchia

Tags relatifs

Dernières notes

Javier Vicedo Alós, Insinuations sur fond de pluie, anthologie bilingue

Echamos fuego al agua…   Nous mettons le feu à l’eau et éteignons la transparence. C’est ainsi que l’homme brûle la clarté du monde et l’embrase de silence. Le tremblement humain du feu, fracas d’une voix qui s’ouvre, fait taire toute parole. Le feu, il lui suffit de brûler.           Javier Vicedo Alós, Insinuations sur fond de...

Publié il y a 13 jours dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Sans titre

Si tu ne lèves pas les yeux, tu croiras que tu es le point le plus haut.   Antonio Porchia

Publié le 12/01/2020 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Voix, d'Antonio Porchia, encore...

C'est cet ouvrage que j'ai d'abord lu en découvrant Antonio Porchia , ses "Voix". Fragments de sagesse, aphorismes-poèmes, "haut langage" au sens de Jean Cohen. Depuis j'ai récupéré d'autres éditions, plus complètes ou intégrales. Mais c'est ce livre qui reste ma référence préférée (le premier, de 1979, postérieur cependant à des fragments publiés par Guy Lévis Mano). Même si j'accorde de...

Publié le 08/11/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Antonio Porchia, Voix abandonnées

                                                    Ce qui naît de ce monde porte dès la naissance la vieillesse de ce monde.   Quand on se met à nous voir comme ceci, comme cela, on ne nous voit pas.   Toute personne anonyme est...

Publié le 17/02/2018 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Dictionnaire du Poignard Subtil

FLEURS:      "Si tu ne veux pas que meurent les fleurs de ton jardin, ouvre ton jardin"       (Antonio Porchia, Voix , traduction Roger Caillois, GLM, 1949)

Publié le 17/02/2009 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Page : 1