Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : angèle paoli

Tags relatifs

Dernières notes

La renouée aux oiseaux sur Terre à ciel

    Merci à Angèle Paoli pour son article sur le blog Terre à ciel: https://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2020/01/paola-pigani-la-renou%C3%A9e-aux-oiseaux-par-ang%C3%A8le-paoli.html    

Publié le 08/02/2020 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Olimpia, de Luigia Sorrentino

en chacun de nous il y a une nuit archaïque une nuit d’où nous venons une nuit pleine de stupeur cette identité perdue des blessés se peuple de visages   écrit Luigia Sorrentino dans Olimpia , son dernier livre, publié en Italie aux éditions Interlinea. Ces vers, qui aujourd'hui prennent une résonance particulière, sont assez emblématiques...

Publié le 10/01/2015 dans Le livre... par francoisrannou | Lire la suite...

”Agrandir le désordre de ses lectures”

  Albane Gellé ...

Publié le 22/04/2013 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Le Brame de la Minotaure, Angèle Paoli (Vases communicants)

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4...

Publié le 01/06/2012 dans Panta Rei par clepsydre | Lire la suite...

« Des mots comme du rouge qui respire », d'Angèle Paoli

  Q ue reste-t-il ce soir de tout ce vécu de mots qu’on a engrangé Chacun pour soi ? Un peu de poème « avec toute sa guenille de mots ». « Des mots comme du rouge qui respire ». .Le rouge des bleus de Matisse      intérieurs et jardins qui viennent à la rencontre et le rouge du feu qui poudroie dans les mots. .des mots...

Publié le 08/12/2011 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Carnets de Marche (extrait), d'Angèle Paoli

Un noir intense descend sur la mer. Les eaux brouillées du ciel rejoignent la ligne de crête des vagues, s'y plongent. Le triangle de lumière a encore retréci. Ciel et mer, immergés l'un dans l'autre , broient du noir. Le petit coquelicot de novembre n'est plus. Il est mort ce matin, broyépar les vents d'hiver. Ses pétales gisent, recroquevillésdans les trous de rocaille. Nulle autre fleur...

Publié le 03/03/2011 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Ombre portée du palmier bleu, d'Angèle Paoli

    A mon trisaïeul Dominique Baldassari revenu de Trinidad en 1840 Palmier de haute race élégant élancé tu étires tes voiles en partance vers des rêves perdus il ne te reste des terres qui t’ont vu naître que l’ombre portée de tes palmes sur le mur chauffé à blanc au creux de ta tour crénelée tu balances au gré des vents tes gréements effilés dans le ciel transi de bleu...

Publié le 09/02/2011 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

A l'aplomb du mur blanc, d'Angèle Paoli

P as un crayon ici pas une lime pas une lame seulement des mots sans rime            en attente de déraison — attente veillée entrecoupée de sommeil sans rêve ombres au bord des voix diffuses dans le feu attente — de réveil — enroulée je dessine les cercles du matin dans la lumière blonde funambule des deux rives du temps...

Publié le 03/12/2010 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Quand parole et fruit se font rubis - Angèle Paoli

    Le vent se lève   sur la vague   lave brûlante    chaleur de plomb    la mer lie de vin soulève sa houle jusqu’aux rives oubliées de Naxos    c’est là qu’ombrageuse   j’aborde aux noces folles de Bacchos    couchée à l’abri de la grotte...

Publié le 25/05/2009 dans Le Scriptorium par Le Scriptorium | Lire la suite...

Page : 1