Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écrire

Tags relatifs

Dernières notes

Gabriel GARCIA MARQUEZ et la BEAUTÉ

  ... il se sentit pauvre et minuscule dans le fracas sismiques des applaudissements qu'il approuvait dans l'ombre en pensant madre mía Bendicion Alvarado ça c'est un défilé, ce n'est pas comme ces parades minables qu'ils m'organisent ici, il se sentit diminué et seul, oppressé par la somnolence les moustiques les colonnes barbouillées d'or le velours fané de la loge d'honneur, merde...

Publié il y a 10 jours dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

”couleurs diverses”

Ecrire sur les soûleries les idéologies on discute les parents les élans les amourettes les relations la solitude les étapes encore une fois sur l'idéologie et sur ce qui s'ensuivit. C'est tout de même de la merde mais nous voulons désormais chier en couleurs diverses.    Jean-Patrick Manchette (texte piqué ici )  

Publié le 07/08/2020 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Emmanuel Laugier, Chant tacite

4 juillet   le lent décroché de l’écrire : de ne pas pouvoir écrire selon que le montage expose aux assauts de ce qui vient à l’instant même redistribue les rapports : - une plaque d’aluminium fondue du fleuve large frappe l’esprit       qu’en écrire le décroché à l’échancrure même de la branche basse où je vis chevaux...

Publié le 20/06/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pascal Quignard, « Je suis simplement… extrait de L’image manquante »

  « Je suis simplement un homme qui a beaucoup lu, un lettré ou, mieux encore, un littéraire, c’est-à-dire un homme qui apprend sans cesse à écrire ses lettres, à les déchiffrer, à les transposer, qui ne cesse de poursuivre cet apprentissage, qui aime follement lire, étudier, traduire, retraduire, écrire. C’est ainsi qu’il y a un apprendre qui ne rencontre jamais le connaître...

Publié le 17/06/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Jean Clair, « Lire, écrire »

DR   « […] Autrefois, je lisais pour ralentir mes impatiences, la lecture était capricieuse. Lire aujourd’hui réchauffe un froid intérieur et elle exige temps et continuité.   On ne lit pas en fait, on relit — comme l’enfant qui demandait qu’on lui redît le même conte pour vérifier que les personnages étaient toujours là, les mêmes visages, confrontés aux mêmes...

Publié le 28/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

GRATTER

  de quoi écrire autrefois dans les cafés   rien à écrire aujourd'hui   de quoi gratter    

Publié le 01/07/2019 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

ÉCRIRE selon Raymond FEDERMAN

  ... pourquoi écrire pour dire exactement ce qu'on voulait dire avant de commencer ...   Raymond FEDERMAN , Coups de pompes, Le mot et le reste, 2007    

Publié le 22/01/2019 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Un désir satisfait est une petite mort.

    Il est terrifiant de se dire dans un éclair de lucidité que le projet qui m'a si longtemps conféré une identité, un statut, est en train de s'effondrer tel un château de cartes. Je vais devoir me faire à cette idée : jamais je ne serai un écrivain connu, reconnu, labellisé. Dois-je m'en plaindre ? Avais-je vraiment envie d'accéder à une gloire de monument aux morts ?...

Publié le 25/11/2018 dans ANGE HEURTEBISE par Ange Heurtebise | Lire la suite...

Impromptus - Le recueil 2018

Quelques Littéraires Impromptus se sont rassemblés, une semaine durant, autour du thème proposé par le site d'écriture ludique : "Impromptus" . En voici le recueil, disponible au téléchargement. >  IL2018.pdf  < Les Impromptus Littéraires « 2018 : Elans spontanés de la chair écrite »   Exergue 6 Sitôt qu’ont fini de tinter...

Publié le 13/10/2018 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Marie ÉTIENNE ÉCRIT

  ... On garde son carnet et son stylo ouverts. - Vous notez vos mémoires ? Écrire est ridicule. Si on écrit on fait ses comptes, ceux du marché, du mois. Mais pas ceux de sa vie. On continue quand même à aligner ses chiffres, c'est-à-dire ses lettres. On paraît moins vivant, on s'enfonce loin d'eux, qui sont dehors, à la surface, qui tiennent le bon bout de cette...

Publié le 08/10/2018 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant