Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Littérature

Ces férus de belles-lettres feront de vous des lecteurs intéressés et curieux.

Les blogueurs littéraires partagent le fruit de leurs diverses lectures et leur passion pour la littérature, la poésie et le théâtre. Au fil de leurs blogs, vous apprécierez leurs descriptions, leurs critiques sur les ouvrages qu’ils ont appréciés, leurs réflexions sur le monde des Lettres. Ils vous donneront l’envie d’explorer de nouveaux horizons littéraires.

Club Littérature

Tag : david jones

Au-delà de l'effondrement, 38 : Le mythe d'Arthur de David Jones

Crédits photographiques : David Guttenfelder (AP) pour le National Geographic Magazine . Tous les effondrements . J'ai écrit deux études sur David Jones dans la Zone, d'abord ici , à propos d'un grand livre intitulé Art, signe et sacrement , puis là, à propos de La visite du tribun . Le mythe d'Arthur est un ouvrage tout à fait remarquable qui, évoquant le personnage...

Publié le 15/01/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

De la désintégration des formes dans l'art moderne de Max Picard

Photographie (détail) de Juan Asensio. Max Picard dans la Zone . Qui a lu L'Homme du néant publié en 1946 ne sera pas étonné par cette Atomisation dans l'art moderne écrite en 1953 et traduite en français sous le titre De la désintégration des formes dans l'art moderne aux éditions E. Vitte. L'art moderne est, selon Max Picard, le lieu aux milles visages, pardon,...

Publié le 25/03/2016 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

David Jones dans la Zone

Photographie (détail) de Juan Asensio. Malcolm Lowry, Samuel Taylor Coleridge, David Jones, Thomas De Quincey . La visite du tribun . Le mythe d'Arthur .

Publié le 10/05/2014 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Excellences et nullités, une année de lectures : 2012

Crédits photographiques : Sanjay Kanojia (AFP/Getty Images). Rappel Excellences et nullités de l'année 2010 . Excellences et nullités de l'année 2011 . Alors que nous nous rapprochons, tout doucement, du neuvième anniversaire de ce blog, voici le troisième feuilleton de notre série consacrée aux excellences et à leurs pendants honteux, les nullités, pour l'année écoulée,...

Publié le 22/12/2012 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Parabole de William Faulkner

Crédits photographiques : Emilio Morenatti (Associated Press). William Faulkner dans la Zone . «Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.» Paul Valéry, La Crise de l'esprit in Variété [1924]. Parabole de William Faulkner (1). De puissantes masses d'êtres humains, sales, affamés, les yeux grands ouverts, perpétuellement en mouvement,...

Publié le 09/10/2012 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Thomas De Quincey dans la Zone

Crédits photographiques : Reinhard Krause (Reuters). Sur le heurt à la porte dans Macbeth (1823). De l'Assassinat considéré comme un des Beaux-Arts (1827). Malcolm Lowry, Samuel Taylor Coleridge, David Jones, Thomas De Quincey (sur La révolte des Tartares , 1837). Préfiguration de la Shoah : Justice sanglante (1838). Les Sociétés secrètes...

Publié le 20/02/2011 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

La visite du Tribun de David Jones

Crédits photographiques : Miguel Vidal (Reuters). «Il lui semblait en effet que ce qu’avait de royal la prodigalité de l’existence, et d’indicible la noblesse de l’âme, se trouvait contenu dans de telles rencontres; une chose splendide, c’était que cette mort solitaire qu’est la vie ne pût nous empêcher d’admirer une beauté qui nous reste étrangère, que nous ne comprenons pas, qui ne...

Publié le 01/03/2009 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Malcolm Lowry, Samuel Taylor Coleridge, David Jones, Thomas De Quincey

Crédits photographiques : Natacha Pisarenko (AP Photo). «Jusqu'aux profondeurs qui pourrissaient : ô Christ !De pareilles horreurs sont-elles donc possibles ?Oui, des êtres visqueux, tout en patte, grouillaientSur la putridité de cette mer visqueuseAlentour, alentour, tournoyante cohue,Dansaient, la nuit, les feux de morts[…]Et les langues, du fait de cette soif horrible,Jusques à...

Publié le 22/02/2006 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1