Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Littérature

Ces férus de belles-lettres feront de vous des lecteurs intéressés et curieux.

Les blogueurs littéraires partagent le fruit de leurs diverses lectures et leur passion pour la littérature, la poésie et le théâtre. Au fil de leurs blogs, vous apprécierez leurs descriptions, leurs critiques sur les ouvrages qu’ils ont appréciés, leurs réflexions sur le monde des Lettres. Ils vous donneront l’envie d’explorer de nouveaux horizons littéraires.

Club Littérature

Tag : cinéma

Apocalypses biologiques, 2 : The Omega Man de Boris Sagal, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Tous les effondrements Argument du scénario États-Unis, Los Angeles, août 1977. Le biologiste militaire Robert Neville semble le seul survivant d'une guerre mondiale atomique et bactériologique survenue vers 1975. Des mutants photosensibles et défigurés, formant une confrérie nommée «La Famille» dirigée par Matthias (un ancien...

Publié il y a 25 jours dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 1 : The Last Man on Earth de Sidney Salkow et Ubaldo Ragona, par Francis...

Photographie (détail) de Juan Asensio. Tous les effondrements Argument du scénario États-Unis, 1968. Le biologiste Robert Morgan s'éveille pour une nouvelle journée qu'il passe au milieu d'une ville abandonnée, semée de cadavres auxquels il enfonce systématiquement un pieu dans le cœur avant de les jeter dans une décharge à ciel ouvert, afin de les brûler. La nuit,...

Publié le 09/04/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Une vie cachée de Terrence Malick : l’hypothèse provocante d’une prière en faillite, par Gregory...

Crédits photographiques : Thierry Gouegnon (Reuters). «Je n’appelle pas souffrance une souffrance dont on est le maître, qu’on fait jaillir et cesser quand on veut.» Paul Gadenne, Le vent noir . «Quand j’étais adolescent, je me promettais de rester fidèle à la jeunesse : un jour, j’ai tâché de tenir parole.» Pierre Drieu la Rochelle, Récit secret . Il ne fait absolument...

Publié le 13/01/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

La musique de Vivre

A propos d'Ikiru, chef-d'oeuvre d'Akira Kurosawa Vivre ( Ikiru ) constitue en somme le pendant cinématographique de La mort d’Ivan Illitch de Léon Tolstoï. C’est l’éternelle histoire du soudain éveil de la conscience : tu te figurais être immortel et, tout coup, tu te trouves face à ce mur, devant ce toubib froid qui t’annonce que tu n’as plus que six mois ou six...

Publié le 13/10/2019 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Comme une douce folie

Sur Une femme sous influence de John Cassavetes Qui est fou et qu’est-ce que la folie ? Comment vivre une vie « normée » par les codes familiaux et sociaux sans devenir dingue ? Y a-t-il un équilibre possible entre ce qu’on peut dire une vie poétique, intense et belle, où il y ait place pour la beauté et la bonté, la créativité et les échappées de l’amour, et une existence...

Publié le 01/10/2019 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Freddy la fronde

  Freddy Buache , grand passeur du 7e art, pionnier de la Cinémathèque suisse, à Lausanne, vient de nous quitter à l'âge de 94 ans. Retour sur une rencontre datant de son 80e anniversaire. Il faut du temps pour devenir jeune », disait Picasso qui n'a jamais cessé de l'être. Et Freddy Buache non plus, sous ses longues mèches chenues d'éternel bohème râleur et passionné, n'a...

Publié le 30/05/2019 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Plus noir que neige

A propos de Fargo, du Rat de Venise et de J'étais Dora Suarez Un troubadour, en un vers inoublié, pour célébrer l’immaculée blancheur de sa Dame, disait la neige brune, et probablement pensait-il : noire. Mais c’est plus noir que neige sous le soleil assassin, cet après-midi derrière mes volets clos, que je discerne le diamant pur de la cruauté et de tout ce qui l’exprime et la...

Publié le 29/04/2019 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Mémorialiste de l’émouvance

Rencontre avec Richard Dindoen 2006. À ne pas manquer: la projection de son dernier  film, peut-être son chef-d'oeuvre, Le Voyage de Bashô , au cinéma Capitole de Lausanne, le 2 avril à 20h.30. L’œuvre de Richard Dindo, riche de plus de vingt films, est à la fois très actuelle et « travaillée » par une (re)lecture extrêmement sensible de vies du proche passé, le plus...

Publié le 28/03/2019 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Brando le mouton noir

Avec Le bel obèse , Claude Delarue  signe un livre à la fois captivant, cinglant, amusant, émouvant, profond sans jamais peser. Qui fut vraiment Marlon Brando ? L’un des plus grands acteurs du XXe siècle ? Certes, mais encore ? Un mufle odieux à ses heures ? Sans doute. Un mégalo dépressif chronique ? Sûrement. Un interprète génial crachant sur le...

Publié le 25/03/2019 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Vampyr, Dies Irae et Ordet de Carl Theodor Dreyer, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Vampyr Vampyr [ L’Étrange aventure de David Gray ] (France-Allemagne, 1932) de Carl Theodor Dreyer est son premier film parlant mais aussi son film fantastique le plus célèbre, admiré au siècle dernier par des historiens et critiques aussi divers que Lotte H. Eisner ou Georges Sadoul. D'abord en raison de ses recherches stylistiques...

Publié le 09/12/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant