Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Littérature

Ces férus de belles-lettres feront de vous des lecteurs intéressés et curieux.

Les blogueurs littéraires partagent le fruit de leurs diverses lectures et leur passion pour la littérature, la poésie et le théâtre. Au fil de leurs blogs, vous apprécierez leurs descriptions, leurs critiques sur les ouvrages qu’ils ont appréciés, leurs réflexions sur le monde des Lettres. Ils vous donneront l’envie d’explorer de nouveaux horizons littéraires.

Club Littérature

Tag : gregory mion

Nostromo de Joseph Conrad : per chi suona la campana, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Marcelo del Pozo (Reuters). Joseph Conrad dans la Zone . «C’est chez ces tendres brebis, ainsi dotées par leur créateur de tant de qualités, que les Espagnols, dès qu’il les ont connues, sont entrés comme des loups, des tigres et des lions très cruels affamés depuis plusieurs jours. Depuis quarante ans et aujourd’hui encore, ils ne font que les...

Publié il y a 18 jours dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Joseph Conrad et Herman Melville : l’étrange innocence dans Le nègre du «Narcisse» et Billy Budd,...

Crédits photographiques : Torsten Blackwood (Getty Images). Herman Melville dans la Zone . Joseph Conrad dans la Zone . «L’imagination est la folle du logis.» Nicolas Malebranche, De la recherche de la vérité . Kafka et Poe pour amorcer le problème Avec Le Procès , pour peu qu’on le lise dans son intention la plus objective, Franz Kafka montre la...

Publié il y a 25 jours dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Un héros de notre temps de Mikhaïl Lermontov, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Valentyn Ogirenko (Reuters). «Nous les pouvons bien appeler barbares, eu égard aux règles de la raison, mais non pas eu égard à nous, qui les surpassons en toute sorte de barbarie.» Montaigne, Essais (I, 31). Mikhaïl Lermontov est mort à l’âge de vingt-six ans au cours d’un duel perdu dans le Caucase. La brièveté de sa vie ne l’a pas empêché d’ébranler...

Publié le 27/04/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

La mélancolie de la résistance de László Krasznahorkai : le centre inquiétant d’une œuvre...

Crédits photographiques : Bernadett Szabo (Reuters). László Krasznahorkai dans la Zone. Note sur La Mélancolie de la résistance . À mon père – stabat Pater . Dans les brumes d’une Europe contemporaine étranglée par le «Moloch Technique» (1) et les dégradations consécutives que cela entraîne sur le langage et la liberté, comme si le monstre nazi avait refusé...

Publié le 12/04/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le Sauvetage de Bruce Bégout, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Chip Somodevilla (Getty Images). Gregory Mion dans la Zone . «Pourquoi ai-je si peur parfois ? Et pourquoi plus j’ai peur plus mon esprit semble se gonfler, s’élever et observer la planète entière d’en haut ?» Roberto Bolaño, Le Troisième Reich . Ce roman de Bruce Bégout publié chez Fayard et dont presque personne n’a parlé (mais l’on ne...

Publié le 10/03/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

L’Amérique en guerre (10) : Des clairons dans l’après-midi d’Ernest Haycox, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Juan Medina (Reuters). L'Amérique en guerre . «Pin my medals upon my chest Tell my mom I’ve done my best.» «I don’t know but I been told Eskimo pussy is mighty cold.» Le sergent instructeur Hartman dans Full Metal Jacket . Des blizzards du Dakota, vécus lors d’un hiver d’attente militaire, jusqu’aux champs brûlés du Montana, foulés lors d’un été de...

Publié le 21/02/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le divertissement selon Blaise Pascal : les mauvaises préoccupations, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Simon Dawson (Reuters). Gregory Mion dans la Zone . «Elle se demanda ce qu’elle allait faire maintenant, cherchant une occupation pour son esprit, une besogne pour ses mains.» Guy de Maupassant, Une vie . «Ma vie passée est ici tout entière et je n’ai pas cherché à la rendre théâtrale. Dieu, sans doute, y apparaît très tard. Je n’ai pas voulu...

Publié le 19/02/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Extension du domaine financier de Cécile Coulon : de l’ego et du commerce et rien d’autre que de...

Crédits photographiques : Stringers (Reuters). Je ne suis heureusement pas le seul à être scandalisé par le fait que Cécile Coulon soit considérée non seulement comme un auteur publiable (par Viviane Hamy, par Le Castor Astral, prochainement par L'Iconoclaste) mais une écrivaine et même une poétesse. Je la tiens pour une nullité dont l'unique talent, moins considérable qu'on ne le...

Publié le 02/02/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le Grand Paris d’Aurélien Bellanger, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Christian Hartmann (Reuters). Gregory Mion dans la Zone . «Dans les émeutes, dans les querelles des rues, la populace s’assemble, l’homme prudent s’éloigne : c’est la canaille, ce sont les femmes des halles, qui séparent les combattants, et qui empêchent les honnêtes gens de s’entr’égorger.» Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les...

Publié le 27/01/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Du succès en littérature contemporaine : le système bien rodé de Cécile Coulon, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Lucy Nicholson (Reuters). Voici quelques mois déjà, j'avais publié une longue note , pour le moins fouillée et sourcée, établissant une liste de très curieuses coïncidences entre deux romans, l'un connu, sous la plume du très médiatique Michel Houellebecq dont le moindre haussement de sourcil désabusé met en émoi la clique journalistique, Soumission , l'autre...

Publié le 16/12/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant