Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : théâtre

Tags relatifs

Dernières notes

Chemins de traverse - 525 / William Shakespeare

William Shakespeare   La trame de nos vies est tissée d'un fil mêlé, bien et mal tout ensemble. Nos vertus deviendraient orgueilleuses, si nos fautes ne les fustigeaient pas, et nos crimes tomberaient dans le désespoir, si nos vertus ne venaient pas les consoler. William Shakespeare, Tout est bien qui finit bien, dans: Comédies, vol. 2 (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard,...

Publié il y a 3 jours dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

Plus léger que l'air

Une porte claque. Qu’est-ce qui est « plus léger que l’air » ? Le spectateur ne le comprend qu’à la fin. C’est cet élément impalpable qui, comme un avion en plein vol, ne supporte ni la fausse manœuvre ni le moindre égarement. Égarée, le personnage de Faila ( 84 ans) l’est passablement, et le récit  tenu de cet égarement, sans cesse interrompu,  constitue tout l’enjeu...

Publié il y a 16 jours dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Chemins de traverse - 519 / William Shakespeare

William Shakespeare Moi qui plais à certains, et les éprouve tous, Joie et terreur des bons et des méchants, Moi qui forge et dénoue l'erreur, En ma qualité de Temps, Je prends maintenant sur moi d'user de mes ailes. N'en faites pas un crime, à moi Non plus qu'à mon rapide cours. Laissez-moi passer tel que je fus, moi qui à l'ordre ancien...

Publié il y a 21 jours dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

De feu et de neige, Anne-Marie Pol

Une épopée absolument grandiose à travers le journal d'une jeune française en Russie. Grande histoire, tragédie et passion au rendez-vous, vous allez être emportés ! "1812, Moscou. Félicité, jeune Française de 16 ans, vit avec sa mère sous la protection d'une riche famille russe. Malgré leur différence de classe, Félicité est passionnément amoureuse de Fédor, le fils de la...

Publié il y a 21 jours dans Petites... par Faelys | Lire la suite...

Dissociée

Elle est là, sans vouloir, sans pouvoir y être. Ce soir le personnage féminin, de retour dans une maison de son passé, est en fuite, dissocié, lesté par des secrets douloureux qui ne seront pas révélés. Ses lèvres semblent suivre une voix off, comme pour se faire l'écho d'une intériorité à vif qui ne peut s'incarner ici ni communiquer avec les autres. Avec rigueur et cohérence, la mise en...

Publié il y a 26 jours dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Art et Solidarité

Quand l’art et la solidarité sont au rendez-vous, cela donne Solidar-t-ité ! Et je suis particulièrement heureux d’avoir répondu à l’appel de mon amie Natja Igney ,  à l’origine de cette belle initiative: "Une vingtaine d'artistes participeront à cette manifestation culturelle: un spectacle de théâtre, de la musique, de la danse et des lectures, plein d'émotions et de...

Publié il y a 28 jours dans Le Blog de... par Louis-Paul | Lire la suite...

Victor F de Laurent Gutmann

La première originalité du spectacle est qu’on ne sait au fond quand il débute : devant un grand rideau vert, Victor F (Éric Petitjean) se tient assis sur une chaise à l’entrée du public. Jambes croisées, il le contemple, qui prend le temps d‘arriver, de s’installer, de déposer sacs et manteaux. Il s’impatiente, zyeute de temps en temps sa montre, boit une gorgée d’eau et en conférencier...

Publié il y a 29 jours dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Chemins de traverse - 512 / Anton Tchekhov

Anton Tchekhov   Oui, on nous oubliera. C'est notre sort, rien à faire. Un temps viendra où tout ce qui nous paraît essentiel et très grave sera oublié, ou semblera futile. Curieux, mais il nous est impossible de savoir aujourd'hui ce qui sera considéré comme élevé et grave, ou comme insignifiant et ridicule. Les découvertes de Copernic, ou, disons, de Christophe Colomb,...

Publié le 20/01/2017 dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

Fin de partie (reprise)

Le mot juste, juste le mot. Tel est le parti pris de la direction d'acteurs revendiqué par Sandrine Bauer. Le mot, le souffle, le silence. Du coup, le texte de Beckett se donne à entendre dans une plénitude qui étonne, surprend, captive.  Hamm, l'infirme aveugle et tyrannique (Arnaud Chabert), n'existe que dans son phrasé, à l'articulation ample et déhanchée; Clov (Jacques Pabst), le...

Publié le 19/01/2017 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant