Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : nativité

Tags relatifs

Dernières notes

Nativité célèbrée en l'église de Bleurville

La messe de la nuit de Noël a été célébrée le 24 décembre en l'église Saint-Pierre-aux-Liens de Bleurville pour toute la grande paroisse de Notre-Dame de la Saône. Autour de l'abbé Villaume, la communauté des fidèles a fêté avec ferveur et chaleur la naissance de Jésus. la messe était joyeusement animée par la chorale paroissiale. La jolie petite crèche illuminera le choeur de...

Publié le 27/12/2007 dans Histoire &... par HISTOIRE & PATRIMOINE BLEURVILLOIS | Lire la suite...

JOYEUX NOEL !

Crèche de l'église de Mane.

Publié le 25/12/2007 dans LAFAUTEAROUS... par Dans la tradition de l'Action française | Lire la suite...

Kermesse basse

Comme tous les ans, l’église Saint-Thibaut organisait pendant les deux jours du week-end sa Saint-Nicolas, une dizaine de jours en avance sur le calendrier. Saint-Thibaut est la seconde église de ma ville, la plus moderne par son architecture et l’originalité de son clocher cuivré étincelant au soleil. Nous ne sommes pas encore en décembre mais on veut déjà nous faire vivre à l’heure de la...

Publié le 25/11/2007 dans Corboland78 par Le Corbeau 78 | Lire la suite...

NATIVITE JESUS OU JEAN BAPTISTE ?

  La Nativité célèbre généralement la naissance de Jésus mais pourquoi pas d’autres naissances ?   Au cours de mes recherches iconographiques j’ai rencontré cette œuvre de Melchior BROEDERLAM, une tempera sur panneau de bois datant de 1394 et qui se trouve au Musée Mayer van den Bergh à Anvers. Le titre en est «  La Nativité  » qu’il faut donc...

Publié le 10/12/2006 dans Art et Bible par Serge | Lire la suite...

Trêve de Noël

"Toutes les iniquités remises, toutes les tâches sur l'âme effacées, quel bonheur ! Cet homme redressé et lavé de son imputation, qu'il est beau ! Je me suis tu, mais sous le sourd avancement du mal je ne pouvais empêcher mes os de crier ! Sur moi cette main qui s'appesantit : sous moi cette épine dont je ne puis venir à bout. Alors voici ma plaie, regarde ! cela,...

Publié le 22/12/2005 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Page : 1