Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : molière

Tags relatifs

Dernières notes

Ephéméride du 13 juin

La comédie française, de nos jours   1643 : Fondation de l'Illustre Théâtre   C'est avec quelques amis, dont la comédienne Madeleine Béjart, que Molière fonde   L'illustre Théatre :  un processus est lancé, qui ne s'arrêtera plus, et qui débouchera sur la création de la Comédie Française , par Louis XIV, en 1680. L'acte officiel (ci-dessous) sera...

Publié le 13/06/2017 dans LAFAUTEAROUS... par Dans la tradition de l'Action française | Lire la suite...

Ephéméride du 7 juin

Sanctuaire des Grottes de Saint Antoine, étape du chemin de Compostelle, aujourd'hui rénové et ouvert à tous   1226 : Antoine de Padoue est nommé Custode du Limousin   Le 7 juin 1226, Antoine est nommé Custode du Limousin , c'est-à-dire supérieur des couvents des frères mineurs de cette région, au chapitre provincial d'Arles. Il fonde en août 1226 le...

Publié le 07/06/2017 dans LAFAUTEAROUS... par Dans la tradition de l'Action française | Lire la suite...

Ephéméride du 4 juin

Le Misanthrope représenté de nos jours à la Comédie française     1609 : Mort de François Miron     Fils de magistrat, François Miron eut une belle carrière : d'abord Maître des requêtes , il devint Lieutenant civil (c'est-à-dire responsable de la sécurité à Paris) et, enfin, Prévôt des marchands . Il édicta des règlements contraignants pour...

Publié le 04/06/2017 dans LAFAUTEAROUS... par Dans la tradition de l'Action française | Lire la suite...

Essaïon Molière Les précieuses ridicules

Avignon en ce 8 juillet 2011 vit au rythme de son 65 ème festival.  Je viens d'assister à une représentation de ces préciosités dont l'excès fut "chansonné" par l'illustre Molière. De ces tics de société qui empruntent au fil des ans d'autres mots, d'autres tournures. Pour cette première d'une pièce à connaître, une cinquantaine de spectateurs - ce qui est bien - dont la présence en...

Publié le 08/07/2011 dans Prenons la... par Françoise | Lire la suite...

Le temps du bâton

En cette période anniversaire du 10 mai 1981, on peut se souvenir de : "Il faut laisser du temps au temps". Sauf que le temps politique a ses échéances, qui ne sont pas celles du temps social. Le politique a besoin de résultats, il les a promis. Et s'ils ne viennent pas, il faut les faire venir. Mais comment ? lorsque l'on est pressé, on a pas non plus le temps de réfléchir et l'on en revient...

Publié le 12/05/2011 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

A propos de précieuses ridicules...

              Ce moyen, connu de toute éternité des dramaturges, consiste pour l’auteur qui y est contraint à mutiler son texte. Moyen extrême ! Ainsi font les lézards qui, pris par la queue, s’en séparent pour prendre le large. Parce que tout lézard sait très bien qu’il vaut mieux vivre sans queue que ne...

Publié le 20/04/2011 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Tartuffes

Si le ridicule tuait, on se demande qui nous gouvernerait. L'Assemblée nationale vient d'adopter une résolution  officielle, datée du 22 mars et publiée au journal officiel, pleine de martialité, de bonnes intentions et de rappel de tous à nos devoirs. Le thème ? l'égalité entre les femmes et les hommes. Nos députés font oeuvre utile : ils commencent par rappeler que la loi doit être...

Publié le 24/03/2011 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Catharsis

L’ai-je déjà dit ici ? Je ne crois pas comme Molière que «  le devoir de la comédie étant de corriger les hommes en les divertissants …/… je n’avais rien de mieux à faire que d’attaquer par des peintures ridicules les vices de mon siècle … » (début du premier placet présenté au roi sur la comédie de Tartuffe ). Je n’ai jamais vu de pingre qui, après une représentation de...

Publié le 20/03/2011 dans l'Illustre... par L U C | Lire la suite...

Le jeu de la vérité

Nous n’avons pas répété mardi 15 dernier, la salle n’était pas disponible  ; c’est un petit tracas que rencontrent parfois ceux qui n’ont pas un local bien à eux. A la place, je reviens sur un sujet que j’évoquais il y a quelques mois : la question du vrai au théâtre ( cliquez ICI pour relire l’article). Je soulignais entre autre que chaque spectateur...

Publié le 18/02/2011 dans l'Illustre... par L U C | Lire la suite...

”La critique de l'école des femmes” de Molière / Clément Hervieu-Léger / Studio-Théâtre de la...

"Que vous êtes, Madame, une rude joueuse en critique ..." "Monter La Critique de l'École des femmes indépendamment de la pièce éponyme, c'est faire le pari que cette comédie "tient" toute seule, c'est croire que la dispute enflammée qui anime ces personnages rejoint, au delà de L'École des femmes , toutes les querelles littéraires et tous les débats esthétiques qui scandent la...

Publié le 15/02/2011 dans Mes... par Audrey Natalizi | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant