Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : roland barthes

Tags relatifs

Dernières notes

Retour sur un essai de Mathilde Brézet

  Un dictionnaire portatif des personnages de Proust     Le Prix littéraire Cazes-Brasserie Lipp, du nom de la fameuse brasserie située en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés à Paris, vient d’être attribué, pour sa 86 e édition, ex æ quo à Mathilde Brézet et Gautier Battistella. C’est l’occasion de revenir sur la première, auteur d’un abondant et délicieux...

Publié le 24/04/2022 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

Le plaisir du texte

“Nul objet n’est dans un rapport constant avec le plaisir (Lacan, à propos de Sade). Cependant, pour l'écrivain, cet objet existe ; ce n'est pas le langage, c'est la langue, la langue maternelle.” Roland Barthes, Le plaisir du texte

Publié le 05/12/2021 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

PÊCHES

  j'aime comme Roland Barthes les pêches de vigne   et pas le clavecin   mais Bartok oui et la spontanéité    

Publié le 09/09/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Amour

«  Personne n’a envie de parler de l’amour, si ce n’est pour quelqu’un. »  Roland Barthes Photo : Arturo Torres

Publié le 10/08/2021 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Le livre de leur vie

C’est un tweet des éditions Folio qui a attiré mon attention. L’éditeur posait cette question à ses followers « Quel livre a changé votre vie ? », une réflexion qu’on retrouve souvent dans les interviews d’écrivains. A chaque fois les réponses varient ce qui est logique mais à chaque fois aussi, elles donnent lieu à des développements pleins d’éloquence, de belles phrases riches de sens aptes...

Publié le 09/07/2021 dans Le Bouquineur par Le Bouquineur | Lire la suite...

Roland BARTHES se DÉPOUILLE

  Voici venu le temps où notre amitié se dépouille complètement, c'est-à-dire devient quelque chose d'indicible, je dirais presque d'animal. Car il n'y entre plus seulement le goût de partager des idées et des expériences, il y entre réellement le désir de se retrouver corporellement, en dehors de ce que nous pourrons nous dire ou ne pas nous dire d'intéressant. Le désir de se dire...

Publié le 01/06/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Roland BARTHES et HAÏKU (2/2)

  Le haïku ne décrit jamais : son art est contre-descriptif, dans la mesure où tout état de la chose est immédiatement, obstinément, victorieusement converti en une essence fragile d'apparition : moment à la lettre "intenable", où la chose, bien que n'étant déjà que langage, va devenir parole, va passer d'un langage à un autre et se constitue comme le souvenir de ce futur, par là...

Publié le 16/09/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Mon corps

« Ce que cache mon langage, mon corps le dit. Mon corps est un enfant entêté, mon langage est un adulte très civilisé... » « Fragments d’un discours amoureux » Roland Barthes

Publié le 11/08/2020 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

2020 : DOLTO PÉDOPHILE ?

Aujourd'hui, c'est la fête à Françoise Dolto. Oui, oui, l'icône en personne : sainte Françoise. La mamie absolue. Le Canard enchaîné, mercredi 8 janvier 2020. Dessin signé Aurel. Décidément, c'est l'époque qui veut ça ! L'époque ? En état d'hébétude et d'ahurissement et dans une ambiance de scandale insoutenable, elle découvre les années 1970 et l'incroyable permissivité...

Publié le 10/01/2020 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Solitude de l'écrivain

« L'écrivain est seul, abandonné des anciennes classes et des nouvelles. Sa chute est d’autant plus grave qu’il vit aujourd’hui dans une société où la solitude elle-même, en soi, est considérée comme une faute. Nous acceptons (c’est là notre coup de maître) les particularismes, mais non les singularités ; les types, mais non les individus. Nous créons (ruse géniale) des chœurs de...

Publié le 12/07/2019 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant