Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : piero della francesca

Tags relatifs

Dernières notes

la Vierge de l'Avent: la Virgo paritura, tabernacle marial

En prélude à la Nativité, et autour de la représentation de la Vierge gravide de l'Avent   En Corse, à Cansito, Castagniccia, la Visitation par Francesco Carli (1735-1821):   " En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Or, quand Elisabeth entendit la...

Publié le 23/12/2016 dans ELIZABETH... par Elizabeth PARDON | Lire la suite...

Femme en bleu (XII) : Piero della Francesca

Piero della Francesca, La Madonna del parto , Monterchi, ca 1460 Que se passe-t-il ici qu'à la contempler on en reste muet et comme désemparé ? Il y a sans nul doute la charge symbolique du religieux et la singularité de l'événement  sur lesquels Hubert Damisch a si bien écrit (1) ... Mais ce n'est pas seulement cette épaisseur du sens qui repousse sans cesse la question...

Publié le 28/10/2013 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Anne-Marie Garat, « Nous nous connaissons déjà »

« La Madonna del parto , disait Enzo, tandis que nous roulions à grande vitesse sur l’autoroute nocturne, n’est certes pas la seule, mais une des rares qui présente ainsi la grossesse de la Vierge, encore tire-t-elle, dans les autres modèles, son manteau virginal sur son ventre ou y noue pudiquement la ceinture mariale, alors qu’ici elle l’expose avec orgueil au regard, mais...

Publié le 27/05/2013 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Christian Garcin, « Piero ou l’équilibre »

«  J’aime ces visages. Il y a dans celui de la Marie-Madeleine de la cathédrale d’Arezzo une sensualité un peu hautaine qui force l’attention. Les cheveux sont encore mouillés d’avoir lavés les pieds du Christ. Ils tombent un à un sur les épaules. Le corps est robuste. De sa main droite Madeleine soutient un pan de son manteau. C’est un rouge chaud qui domine, le rouge du manteau et...

Publié le 23/05/2013 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Michaël Glück, « L’Enceinte »

« Elles ont paupières lourdes comme des céréales , toute l’eau du paysage dans les yeux, ce voile du regard qui épouse la montée des brumes. Elles sont épouses des eaux, elles, les fertiles, les fécondes. Elles ne disent pas la Peinture, elles vivent ; elles ne commentent pas l’œuvre, elles œuvrent, elles ouvrent, elles s’ouvrent vers les mots venus du dehors, elles s’ouvrent au...

Publié le 21/05/2013 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Portraits

Portraits L'art du portrait est celui de la capture de la ressemblance physique et/ou psychologique du modèle.   Fayoum - Jeune garçon - 138 - 161 ap. J.-C.   Jean II "Le Bon" - vers 1359   Fouquet - Charles VII - 1448-1450   Fouquet -  Agnès Sorel   Piero della Francesca -  Duc d'Urbino...

Publié le 09/02/2013 dans JP DUBS... par Dubois Jean-Pierre | Lire la suite...

Claude Dourguin, La Peinture et le lieu (recension)

      Corot, Tivoli, les jardins de la villa d'Este (1843)   Claude Dourguin, dans Ciels de traîne (José Corti, 2011), livre de vie, a noté mille remarques sur les "chemins et routes" ( 1 ) qu'elle a parcourus, à propos des œuvres musicales, littéraires qui l'accompagnent, des tableaux qu'elle porte en elle. Ce nouveau livre ( 2 ) est entièrement voué à...

Publié le 01/08/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

ALORS, DESSIN OU ARTS PLASTIQUES ?

Je vous préviens : surtout ne dites jamais à CHANTAL F. qu’elle enseigne le dessin. Elle va vous voler dans les plumes, vous vous en souviendrez, juré, craché. D’abord, comme petit boulot, quand elle était étudiante, elle bossait dans un abattoir, où elle était fracasseuse de crânes de cochons. Voilà, je vous ai prévenus, vous ne viendrez pas vous plaindre. Qu’on se le dise : elle...

Publié le 16/12/2011 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Piero le fou

Rien de plus apaisant que les fresques de Piero della Francesca. Comme Cézanne, il a poursuivi un chemin solitaire, sans chercher la gloire ni la protection d’hommes influents, préférant l’œuvre aux intrigues du monde. Reste la plénitude, un sentiment d’éternité. Personne n’a imprimé à ses personnages autant de grâce, de sérénité sur les visages, jamais on n’a pu lire une telle absence...

Publié le 02/02/2009 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Tout a lieu maintenant

Piero della Francesca, Le Songe de Constantin

Publié le 30/01/2009 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant