Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : philippe beck

Tags relatifs

Dernières notes

Philippe Beck, iduna et braga de la jeunesse

                            Chapitre 2. De l’école à l’impression. L’éditeur et l’apparition.   Le passé ne choisit pas. Il s’édite ou s’imprime. Le peuple des écrivains acceptés (enregistrés, conservés) et isolés est une communauté d’efforts employés. La bibliothèque en forme l’image bizarre : des êtres...

Publié le 23/02/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Chants populaires

                              Concours   Paresse est bête ! Qui va sur quel terrain ? Quelle terre relative ? Terre est pas d’adieu souvent. Père lance un concours d’inaction. Qui est la bête parmi des enfants immobiles ? Il fixe des commençants. (Dans la...

Publié le 17/08/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Opéradiques

                                              Hilarité   Je refais l’opéra des enfants, leurs planches tachetées usinées, les rues barrées avant le poème scénique, l’opus couvrant, que Berg tient en respect en principe....

Publié le 22/06/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Chants populaires

                                       Cendres   Fille Unique spécialise des cendres. Ou fille isolée. Hiver met un manteau sur tout, et printemps enlève le manteau de tout, et notamment des tombes. La glace-manteau. Tombes sont des pétales dans quel...

Publié le 05/02/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Dans de la nature

61   À Anne Morin   Que peut bien le : « Qui suis-je pour demander du paradis ici ? » dans de la nature ? La question a voyagé et a de la sève isolée. Question usée est un tesson dans de l’usure. Si elle est plaine criante enrouée, alors « Qui suis-je pour... ? » est l’énergie satirique...

Publié le 09/07/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Opéradiques

Variations I   Ancienneté Bœuf danse droit. Allant. Un Bashô franciscain ? Non. A. tire le sillon devant. Le sillon longeur est un bœuf lancé en arrière — il avance à l’arrière — proupe , soc de mer ancienne, terrée, aimant traceur, pointe de char suivi et continué. Sur les petites fleurs de ballet vertical. Prose-pays et spirale...

Publié le 07/07/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Élégies Hé

    74   Le talent anxieux d’une forme crée l’ambiance de l’oubli. Attention . Pudeur sur l’horloge haute peint la pierre de son image. Silhouette se pose devant le télescope du peintre du monde. Le nez de cuivre et d’or s’imprime par la fraîcheur. Cendrillon infinie a goûté la pomme. Ses jambes de danseuse de bronze vont de...

Publié le 24/04/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Contre un Boileau, un art poétique

    (Ouverture du livre)      L’art poétique est un manuel. Il manie les idées pratiques qu’il suggère. Il fournit des idées pratiques à manier. Il pense pour le poème. Mais c’est un fournisseur paradoxal  : il manie des idées théoriques en vue d’une pratique (une poétique), et pratique sa théorie en affinité, éclaire son chemin, élabore son...

Publié le 08/02/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Chants populaires

Chaque poème ou chant populaire s'inspire ici d'un conte "noté" par les Grimm . (Avertissement, p. 7)   27. Technique   La force de l'homme est le point. Celui-là sur le banc fut un homme. Celui-ci sur le banc continue. Il devient ce qu'il est. Qui est un homme ? Bête se demande. Elle dit parfois : « Voilà un homme ». Ou : « Voici »...

Publié le 15/11/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Philippe Beck, Élégies Hé

46 à Yves di Manno   Les soupirs vigoureux sont pleins d'idéalités refusées. Comédier, c'est-à-dire pleurer et raisonner, permet l'élégie qui apprend. À moitié tragédier et élégier, ou lier les deux verbes par l'observation des cris idéalisés, c'est-à-dire enseigner. Double satirisation de l'élan idyllique. Satirisation mouillée, et s....

Publié le 14/11/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant