Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : perrine valli

Tags relatifs

Dernières notes

Sous les soleils noirs

Perrine Valli manipule les symboles avec légèreté, l'air sage de ne pas y toucher, juste les poser là, mais de tout leur poids, à nous d'en tirer des conséquences. Elle, constante dans l'économie sereine de ses gestes, en une géométrie apaisante et assurée. Ni affect ni effet de crescendo. Pourtant, il y a une transe, portée par...

Publié le 17/09/2016 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

La tête et les jambes

Il y aurait les danseuses, belles et physiques, légères dans tous les sens du terme. De l’autre côté Il y aurait les écrivain(e)s, maladroites et intellectuelles, qui tendraient vers le disgracieux, avec des lunettes moches selon toute probabilité….   Et surprennent des rencontres à contre-emploi. Merci Concordan(s)e et tant pis pour les rôles attribués d’avance. Pour commencer par...

Publié le 02/05/2012 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Les arbres et la forêt

La forme d'un arbre signifie un arbre, deux arbres un bois, et trois arbres une forêt... C'est ce que nous explique aprés coup, en japonais, la calligraphe Saiso Shimada . Un monsieur sorti des rangs du public s'improvise avec brio traducteur pour partager avec nous ces dits. Le signe écrit évoque donc l'objet en lui même, son apparence et son essence à la fois,...

Publié le 18/09/2010 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Cindy Van Acker: Temps 0

Pour cet acte III de Faits d'hiver , evanouis les fantômes, et non plus nulle d'apparition d'un  corps fantôme , qui par définition se manifesterait durant l'aprés du corps vivant. Place plutôt au corps d'avant, au corps de l'origine. Ce Corps 00.00 qui nous fascine plus que la pourtant belle virtuosité d'enchainements au sol d' Obvie....

Publié le 21/01/2008 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Une + deux

On préfère, et de loin, Perrine Valli une fois qu'elle s'est débarrassée de ses poètes suisses , libérée de la poésie et du bruit. Pas tout à fait, car en raison de l'isolation très approximative des différentes salles de Mains d'oeuvres , il fallait ce soir un peu d'efforts pour imaginer le silence autour d'elle. Donc pas de musique, pas d'effet d'éclairage...

Publié le 28/09/2006 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Puits sans fond

On aurait jamais cru être un soir saisi de pulsions homicides au Centre Culturel Suisse . C'est pourtant l'effet qu'eut sur nous la "poésie sonore" de  Vincent Barras et Jacques Demierre. A force de notes tenues s'achevant en onomatopées, d'halètements, surtout de râles étouffés, on se sentait soi-même devenir asthmatique, agressif, oppressé. Poétiquement, le concept...

Publié le 21/09/2006 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Page : 1

Tags les plus populaires