Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : peinture murale

Tags relatifs

Dernières notes

Le cheval blanc et le cheval rouge

          Détail d'une peinture murale (fin du XIIe s. - début du XIIIe s.) illustrant peut-être une scène de la Chanson de Roland ,  dans une salle du donjon des vicomtes Trencavel, au château de Carcassonne, dans l'Aude, photographie : juillet 2016.        

Publié le 13/03/2017 dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

Portrait de ville

Garder la rue comme poste d'observation du réel, dans son versant le plus sauvage, abandonnée à une économie de survie, celle des mendiants, des trafics, de la prostitution, occupant certains quartiers spécifiques, au sein d'un environnement syncopé et discordant. L'impression d'ensemble qui prédomine est celle d'un condensé d'images et de sons se succédant à un rythme soutenu, sans...

Publié le 14/11/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

La casse

Une femme conduisant un enfant dans une poussette marche vite. Un mini-bus tagué de bleu stationne derrière un taxi. Des gens promènent leur chien. Il y a des coureurs et des cyclistes. L'air est tassé et compact. Un homme allume une cigarette. Il inhale profondément la fumée. Puis, il fait quelques pas sur le trottoir. Des clochards se traînent en demandant de la monnaie. L'homme leur...

Publié le 01/12/2013 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Fresques de salles de gardes

Un lecteur me signale l’existence du site Le Plaisir des dieux qui est le site des internes des Hôpitaux de Paris et qui archive là des photos des fresques des salles de gardes d’Ile de France et les affiches du Bal Annuel de l’Internat depuis 1880. On connaît les chansons de Salle de Garde, leur paillardise, il en est de même pour les images qui ornent ces réfectoires, lieux de...

Publié le 21/07/2012 dans LES BEAUX... par Bo Dimanche | Lire la suite...

Vague obscurité

Une vague obscurité nappe le port. Le vent glacé est si dur qu'il impose à l'eau sa forme. Les vagues se jettent en avant avec un bruit flasque de linge essoré. Partout, on perçoit le bruit des mâts qui souffrent, du bois forçant contre le bois, des cordages qui frottent, tendus à se rompre. Au milieu d'un bateau de pêche, des marins sont en train de rincer des filets et de les plier,...

Publié le 15/04/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

L'été

Lecture de toutes ces chroniques urbaines dans l'émission http://www.radiodiction.org 09 72 15 48 40 Appeler pour dire un texte 24h/24 appel non-surtaxé

Publié le 18/07/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Ourika

Un mur élevé derrière lequel se trouve une espèce de friche industrielle avec de la rouille, de la ferraille, des réservoirs, de hautes cheminées qui ne crachent ni fumées ni rien. Tout est en lambeaux, délabré, désespéré, en ruines. On dirait que le vent a arraché tout ça quelque part pour le déposer ici. Contre une brèche dans le mur, rafistolée à l'aide d'un simple grillage, il y a des...

Publié le 21/05/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Bleu étoilé visible

Deux ambulances et une voiture de police sortent du parking sur les chapeaux de roues, dans un grand nuage de poussière. Elles font toutes marcher leurs sirènes en même temps. Près d'une porte, il regarde le coucher de soleil d'un air triste. Son visage n'est pas déplaisant, juste inexpressif et hystériquement objectif. En revanche, jamais je ne pourrais décrire ce qui est arrivé à ses...

Publié le 17/11/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Demain je pars

  Le corps. ses froissements. sa chair de poule. comme sur la mer. en toute délicatesse. la tête. le sexe. dans l'évidence qui se joue. au clair-obscur du fait brut d'exister. on respire en mesure. dans une espèce d'aire qui donne aux gestes. aux paroles. cette courbe de provocation jusqu'à la gueule de bois. Qui ? Quoi ? Tu ? Toi ? Moi ? un point d'interrogation cherche sa place sous...

Publié le 16/10/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Penzlauer Berg

  Schönhauser Allée. C'est là que je descends. La soirée est déjà bien avancée. Dans quelques minutes, je vais déposer mes bagages. Je Marche. Nous sommes trois. Nous marchons. Les trottoirs sont larges, bordés de roses trémières. Il n'y a pas de poubelles dans les rues. Pas de détritus. Les fenêtres des rez-de-chaussée ne sont pas protégées par des barreaux. Certaines sont...

Publié le 12/08/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant