Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : henri michaux

Tags relatifs

Dernières notes

Les ARBRES selon Henri MICHAUX

  ... Elles montent dans les arbres. Pas par les branches, mais par la sève. Le peu de forme qu'elles avaient, fatiguées à mort, elles vont la perdre dans les rameaux, dans les feuilles et les mousses et dans les pédoncules. ... Ensuite, elles descendent par les racines dans la terre amie, abondante en bien des choses, quand on sait la prendre. Joie, joie qui envahit...

Publié le 08/04/2022 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Henri MICHAUX et la GUERRE

  ... Une guerre vient. Une guerre passe. Avant de passer elle se dépense beaucoup. Elle se dépense énormément. Il est donc naturel qu'elle écrase par-ci par-là quelques crânes. C'est ce que le trépané se dit. Il ne veut pas de pitié. Il voudrait seulement rentrer dans sa tête. ...   Henri MICHAUX , La vie dans les plis, poésie-Gallimard, 1972    

Publié le 31/03/2022 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Henri MICHAUX et l'ARBRE

  ... Les cris s'arrêtent à cette frontière plus de terre pour les maléfices monde dégagé du monde   Sans mouvement, sans entreprise à l'air on accède intimement, profondément   Je manie l'arbre respirant, pulmonaire, élastique, monture et j'en suis l'hôte et avec lui fais équipe ... Henri MICHAUX , Chemins cherchés Chemins perdus...

Publié le 23/03/2022 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Vadim Kozovoï, « Hors de la colline »

litographie de Henri Michaux     « Entre deux points de douleur, la poésie est la voie la plus courte. Courte tellement qu’à son coup solitaire tombe décapité le temps.     Il reste   Seul mon pin qu’il soit près de ta montagne les ailes rognées ni ne tourne la tête limpide est sans cils la merveille citadelle aux...

Publié le 04/05/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Henri Michaux, Face aux verrous

                  Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.   Les oreilles dans l’homme sont mal défendues. On dirait que les voisins n’ont pas été prévus.   Il devait retenir son œil avec du mastic. Quand on en est là...   À chaque siècle sa messe. Celui-ci, qu’attend-il pour instituer une grandiose...

Publié le 24/03/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Interlude

« L'âme adore nager » - Henri Michaux - (1899 - 1984)   =4){Xt_s=screen;Xt_i+='&r='+Xt_s.width+'x'+Xt_s.height+'x'+Xt_s.pixelDepth+'x'+Xt_s.colorDepth;}document.write(Xt_i+'&ref='+Xt_r.replace(/[ "]/g, '').replace(/&/g, '$')+'" title="Internet Audience">');//--> Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par

Publié le 19/12/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carte d'identité... littéraire. Ou ce que veut dire ”créer”, pour moi.

Mais à quoi sert l’écrit s’il ne dénonce ? Le verbe s’il ne hurle ?       Jean-Marie Blas de Roblès, Hautes lassitudes Qu’est-ce que tu es, nuit sombre au-dedans d’une pierre ?                  Henri Michaux, Poteaux d'angle   Identité littéraire, oui. Mais pour une écriture qui se fait avec deux...

Publié le 03/07/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Rendez-vous poétique avec Henri Michaux et Jaume Plensa

Pour ce premier rendez-vous poétique de l'année, j'avais une idée très précise du texte que je voulais publier. Il m'accompagne en pensée depuis plusieurs semaines et fut récemment une de mes séances de cours les plus épiphaniques (et, sur la poésie, c'est suffisamment rare pour être noté). Mais, finalement, il va attendre encore un peu - il n'est plus à ça près. Au lieu de ça, je suis...

Publié le 04/02/2019 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Sans titre

      La vie est courte, mes petits agneaux.      Elle est encore beaucoup trop longue, mes petits agneaux.     Vous en serez embarrassés, mes très petits.     On vous en débarrassera, mes si petits.     On n’est pas tous nés pour être prophètes     Mais beaucoup sont nés pour être...

Publié le 23/12/2018 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Antoine Choplin : A contre-courant

Antoine Choplin est un romancier et poète français né à Châteauroux en 1962. Après des études à l’Ecole supérieure de commerce de Rouen et un troisième cycle en mathématiques et économie à l’Université Paris-Dauphine, il travaille d’abord comme cogniticien dans une société de conseil. Il aime les échecs, la guitare, le piano et la montagne. Antoine Choplin vit actuellement dans l'Isère et...

Publié le 01/03/2018 dans Le Bouquineur par Le Bouquineur | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 6 Suivant