Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : colette

Tags relatifs

Dernières notes

COLETTE - La Maison de Claudine

"Il y eut un temps où avant de savoir lire, je me logeais en boule entre deux tomes du Larousse comme un chien dans sa niche. Labiche et Daudet se sont insinués tôt dans mon enfance heureuse, maîtres condescendants qui jouent avec un élève familier. Mérimée vint en même temps, séduisant et dur, et qui éblouit parfois mes huit ans d'une lumière inintelligible. Les Misérables aussi, oui, Les...

Publié le 23/04/2020 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Bribes de bleu

«  A part le grand aconit, une scille, un lupin , une nivelle, la véronique petit-chêne, le lobélia , et le convolvulus qui triomphe de tous les bleus, le Créateur de toutes choses s’est montré un peu regardant quand il a distribué chez nous les fleurs bleues . » Pas que les fleurs «  Il y a des connaisseurs de bleu comme il y a des amateurs de crus....

Publié le 14/03/2019 dans A sauts et à... par ivre de livres | Lire la suite...

Colette, Pour un herbier

                                      Mes anémones que voici ont l’œil sec. Elles ont quitté en décembre la Nice horticole, la sévère industrie qui ne badine pas avec la fleur et n’admet pas cette poésie, le désordre des corolles, la confusion des couleurs. Elles ont voyagé sans boire et n’en...

Publié le 28/07/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Quand la parisienne apprend que Colette va fermer en décembre

    Pourquoi ? Curieux cette histoire, si les comptes sont vraiment bénéficiaires je pige pas là.

Publié le 12/07/2017 dans Made in Rive... par Jen | Lire la suite...

ROMANCIERS FRANÇAIS DE LA PREMIÈRE MOITIÉ DU XXe SIÈCLE : SÉLECTION D’APHORISMES

            J’ai entrepris de rassembler les meilleurs aphorismes des romanciers français du XXe siècle. Mais j’aboutissais à une page tellement pléthorique que je l’ai scindée en quatre parties. Voici la deuxième, qui couvre la première moitié du XXe siècle, c’est-à-dire les romanciers nés entre 1870 et 1906. Cette page prend la suite directe de la page des...

Publié le 25/05/2017 dans Dernière gerbe par Le déclinologue | Lire la suite...

Harper's Bazaar fête ses 150 ans chez Colette

Dans le monde de la presse mode , certains magazines imposent leur style , leur vision, avec élégance ou désinvolture, impertinence et provocation ou encore avant-gardisme. Des publications qui ont aujourd’hui entre 10, 20, 50, 100 ans. Je ne sais pas si Harper’s Bazaar est la référence absolue, mais c’est certainement l’une des publications les plus élégantes et les plus anciennes....

Publié le 10/05/2017 dans Soblacktie -... par Soblacktie | Lire la suite...

Vigne et vin (Colette)

La vigne et le vin sont de grands mystères. Seule, dans le règne végétal, la vigne nous rend intelligible ce qu’est la véritable saveur de la terre.. Quelle fidélité dans la traduction ! Elle ressent, exprime par la grappe les secrets du sol. Le silex, par elle, nous fait connaître qu’il est vivant, fusible, nourricier. La craie ingrate pleure, en vin, des larmes d’or. Un plant de vigne,...

Publié le 12/06/2016 dans Ma Cuisine... par Patricia Sarrio | Lire la suite...

” Et je suis fier d'être Bourguignon ! ”...

Les éditions Plon viennent de publier un Dictionnaire amoureux de la Bourgogne établi par Jean-Robert Pitte . Professeur de géographie et ancien président de l'université Paris-Sorbonne, Jean-Robert Pitte est l'auteur de nombreux ouvrages portant sur le paysage, sur la gastronomie et sur le vin. Il a notamment publié une Histoire du paysage français (Tallandier, 2003).  ...

Publié le 09/07/2015 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

Car j'aimais tant l'aube (extrait de Sido), de Colette

      Harald Sohlberg   À trois heures et demie, tout dormait dans un bleu originel, humide et confus, et quand je descendais le chemin de sable, le brouillard retenu par son poids baignait d'abord mes jambes, puis mon petit torse bien fait, atteignait mes lèvres, mes oreilles et mes narines plus sensibles que tout le reste de mon corps... J'allais seule, ce...

Publié le 07/12/2014 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Bribes de Colette

 «  Le mot «presbytère» venait de tomber, cette année-là, dans mon oreille sensible, et d'y faire des ravages. «C'est certainement le presbytère le plus gai que je connaisse…» avait dit quelqu'un.   »      «  Loin de moi l'idée de demander à l'un de mes parents: «Qu'est-ce que c'est, un presbytère?» J'avais recueilli en moi le mot...

Publié le 30/11/2014 dans A sauts et à... par ivre de livres | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant