Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : cambouis

Tags relatifs

Dernières notes

Antoine Emaz, Cambouis

                                      Il ne faut pas briller, mais luire. Les images les plus faibles ont la résonance la plus longue. Celles qui flashent durent leur éclair, pas davantage.   Vieux disque de Dylan, Blonde on blonde , et temps gris dehors. Correspondance entre cette...

Publié le 19/11/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Antoine Emaz, Cambouis

   On écrit sans doute parce qu'on n'a rien d'autre pour tenir droit dans un monde de travers.      Je crois n'avoir jamais connu que des poètes fêlés. Qu'ils soient bons ou mauvais est une autre affaire, mais ce lien entre écriture et fêlure, oui. Et une fêlure d'être, profonde, pas l'égratignure sociale ou l'écorchure de vanité. Pas non plus des êtres...

Publié le 18/05/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Encore lui

On le savait déjà, la candidature de François Fillon à Paris ne fait pas l’unanimité. A gauche, cela n’a rien de surprenant. A droite, c’est plutôt embêtant. En fait, ces désaccords rejoignent ni plus, ni moins, le contenu d’un de mes derniers post. Son annonce serait «  un signe face aux attaques internes…  » Pas mal. Mais il est, soyons en sûr, un frein aux ambitions de...

Publié le 18/10/2011 dans Le Blog de... par DBAUD | Lire la suite...

Antoine Emaz, Cambouis

Un poème, c’est de la langue sur une émotion qui rend muet. Il va contre ce mutisme. Il est donc bien un exercice de lucidité, d’élucidation. Par les mots, je retrouve un peu prise sur ce qui oppresse. Par les mots, je me décale, je prends un   peu de distance, je ne suis plus complètement dedans. On  écrit sans doute moins pour ne  plus avoir mal que pour...

Publié le 25/05/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1

Tags les plus populaires