Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : cécile coulon

Tags relatifs

Dernières notes

Coulons Cécile Coulon

Eat shit, billions of flies can't be wrong : Méfiez-vous des enfants sages de Cécile Coulon . Lorsque Hello Kitty fait de la poésie, Cécile Coulon floue tous les couillons . Du succès en littérature contemporaine : le système bien rodé de Cécile Coulon , par Gregory Mion. Extension du domaine financier de Cécile Coulon : de l’ego et du commerce et rien...

Publié il y a 13 jours dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Cécile Coulon, Au-dessus du volcan

2021 aura été ponctuée par une série d'entretiens littéraires publiés dans Massif central Magazine . Des échanges denses dans ma balance. Vers une révolution des consciences avec Jean-Pierre Siméon, La Patience de la gentiane éprouvée par Marie-Hélène Lafon, Les voies de hasard empruntées par Joël Vernet. A découvrir en kiosque cet hiver, un quatrième volet : Cécile Coulon, Au-dessus...

Publié le 08/12/2021 dans sujetlibre par Oxygène | Lire la suite...

Sur le Journal de quatre ou cinq dindes confinées, par Gregory Mion et Atmane Oustani

Il fallait s'y attendre, Cécile Coulon, qui est à la littérature ce qu'un élément de langage managérial est à la poésie d'un Hölderlin ou d'un Baudelaire, est de nouveau de la partie, même si celle-ci est, pour l'heure, bâillonnée, malgré la diligence pubarde avec laquelle les réseaux nous hurlent, urbi et orbi , la bonne nouvelle : Cécile Coulon donc, écrinaine ayant produit, fait , on...

Publié le 06/04/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Cécile Coulon et les coulonneux : la pigeonne n'est pas forcément celle que l'on croit

Photographie (détail) de Juan Asensio. Grâce à la réclame faite pour l'une des émissions les plus inébranlablement stupides, consanguines et vérolées de la télévision française qui en compte tout de même un certain nombre, La Grande Librairie animée par l'inénarrable François Busnel qui est à la critique littéraire, et ne disons rien de la littérature, ce qu'est un anus pour un être...

Publié le 09/09/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Une bête au Paradis, Cécile Coulon

Agapé  Festival des jardins , Chaumont sur Loire Une bête au paradis, commencé un soir de juin et fini l'après-midi suivant au fond de mon hamac, juste avant de partir au Festival des Jardins de Chaumont sur Loire dont le thème cette année est "Jardins de paradis". J'avais même prévu un billet qui se serait appelé Un week-end aux Paradis. Les jours qui ont suivi ne...

Publié le 17/07/2019 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Extension du domaine financier de Cécile Coulon : de l’ego et du commerce et rien d’autre que de...

Crédits photographiques : Stringers (Reuters). Je ne suis heureusement pas le seul à être scandalisé par le fait que Cécile Coulon soit considérée non seulement comme un auteur publiable (par Viviane Hamy, par Le Castor Astral, prochainement par L'Iconoclaste) mais une écrivaine et même une poétesse. Je la tiens pour une nullité dont l'unique talent, moins considérable qu'on ne le...

Publié le 02/02/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Du succès en littérature contemporaine : le système bien rodé de Cécile Coulon, par Gregory Mion

Crédits photographiques : Lucy Nicholson (Reuters). Voici quelques mois déjà, j'avais publié une longue note , pour le moins fouillée et sourcée, établissant une liste de très curieuses coïncidences entre deux romans, l'un connu, sous la plume du très médiatique Michel Houellebecq dont le moindre haussement de sourcil désabusé met en émoi la clique journalistique, Soumission , l'autre...

Publié le 16/12/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Lorsque Hello Kitty fait de la poésie, Cécile Coulon floue tous les couillons

Crédits photographiques : Mike Blake (Reuters). Tahar Ben Jelloun écrit que la poésie de Cécile Coulon «est un regard tendre et exigeant jeté sur le réel. Poésie de l’audace et de l’émotion née d’images inattendues, belles, fortes et quotidiennes, mais il s’agit d’un quotidien intérieur, pensé, rêvé, inventé par une jeune femme qui aime la vie et lui rend hommage avec vérité et...

Publié le 24/11/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apollinaire (prix Cécile Coulon)

“ la guerre est jolie ”   Apollinaire (prix Cécile Coulon, 1917)  

Publié le 21/11/2018 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Mauvaise passe : si Yannick Haenel, Clémentine Haenulle

Photographie (détail) de Juan Asensio. Recherche en paternité germanopratine ou génération spontanée ? Le mystère reste entier Je ne sais si Clémentine Haenel est la digne fille de son père, et à vrai dire je m'en moque passablement. Je m'en moque à peu près autant que du fait de savoir, comme nous le rapporte tel site inepte, lefooding.com , que Clémentine aime déjeuner chez...

Publié le 27/09/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant