Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : armand robin

Tags relatifs

Dernières notes

L'ANCÊTRE selon Armand ROBIN

  L'ancêtre   Après une vie fragile, préoccupée, Je repose dans le paisible enclos des plantes. Je prends enfin des vacances parmi les grandes plantes Et parmi la terre qui ne bouge jamais.   Les lierres, les orties, qui poussent spontanément, Sont mes complices. Ils me parlent de l'air que j'ai tant respiré Comme une chose à moi.   Dans...

Publié le 05/07/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Armand ROBIN aux SOURCES

  Les livres et les sources   Celui qui, sourd au monde S'enivre de connaissances En voyant dans les pages Passer le rire, les rives De ses premiers amis ruisseaux,   Si vifs qu'il y rafraîchit ses doigts,   Il retrouve lorsqu'il met la tête dans les fougères La source des livres ; Et les lettres grisonnantes des eaux de fontaine Et les...

Publié le 25/06/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

LES POÈTES DE MA VIE (8)

ARMAND ROBIN   * LA NUIT   J’ai rejeté le Temps bien loin de mes épaules, Vos songes, mes humains, sont mon plus vrai manteau ; Mes genoux, faits d’espace et de collines molles, Semblables au destin cheminent sans un mot.   Je passe, brune et lente, en la brume des fleuves, Je n’y laisse flotter que mon indifférence Mais les eaux, malgré...

Publié le 25/01/2021 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

La fausse parole d'Armand Robin

Crédits photographiques : Christophe Archambault (AFP, Getty Images). Études sur le langage viciés . Ce texte a paru le 28 février 2011, avant d'être reproduit sur le site Unidivers . Acheter La fausse parole d'Armand Robin sur Amazon . «Une coagulation de tout le réel en des grottes mortelles, une gélification de toute la vie en féeries glaciales, en stalagtites [ sic...

Publié le 28/12/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Armand Robin, Le Monde d'une voix

                Solitaire   Solitaire, sans pays,   Je n’ai pas de jour selon vos bonjours, Mes jours ne veulent bonjours Que dans l’aube authentique du règne du travail.   Mes bonjours ne salueront Que l’aube authentique du monde du travail !   Armand Robin, Le Monde d’une voix , préface...

Publié le 08/07/2019 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Armand Robin, Poèmes de Boris Pasternak

Boris Pasternak La plus belle en son jardin   Être ès vent, bras Tâtant : « N’est-ce heure à chants d’oiseaux ? » Dos de moite moineau, Brassée de lilas.   D’abord marmot par mon deuil nourri, Dans les épines à cause de TOI, Cette nuit ce jardin commença sa vie, Son odorance et sa voix.   Toute la nuit sur la vitre...

Publié le 06/02/2019 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Le langage au risque de la technique

Photographie (détail) de Juan Asensio. Études sur le langages viciés Baptiste Rappin dans la Zone Voici le verbatim de ma conférence sur le langage et la technique. C'est à l'invitation de Baptiste Rappin que je suis venu à Metz les 11 et 12 mai 2017, deux jours que je ne risque pas d'oublier pour bien des raisons dont la présence, dans le public, de Pierre Mari...

Publié le 09/01/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Dans la bibliothèque de Bernard Lacroix

Gustave Thibon ( 1903-2001)         Dans son atelier ( déménagé en août puisqu'il a été cédé à l'Établissement Public Foncier de Haute-Savoie), Bernard Lacroix avait rassemblé sa bibliothèque dont la diversité reflète sa personnalité atypique, son esprit ouvert, curieux de tout : des livres de poésie, art, histoire, religion, ethnographie, musique, artisanat, se...

Publié le 04/10/2016 dans Amis de la... par Marc Vernet | Lire la suite...

Ô mort, où est ta victoire ? À propos de Campo Santo de W. G. Sebald

«I am haunted by the vivid memories of killings and corpses and anger and pain... of starving or wounded children, of trigger-happy madmen, often police, of killer executioners...» Derniers mots de Kevin Carter avant de se suicider, le 27 juillet 1994, trois mois après avoir obtenu le prix Pulitzer pour cette photographie. W. G. Sebald dans la Zone . LRSP (livre reçu en...

Publié le 31/05/2014 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le drame du présent. Les Modérés d'Abel Bonnard

Crédits photographiques : Thibault Camus (Associated Press). Langages viciés . Les Modérés du pestiféré Abel Bonnard est un livre remarquable, écrit dans «une forme que pas un autre écrivain n'égale à présent, ni dans le public ni dans les Académies», avait affirmé André Suarès à la princesse Murat, alors que Charles Maurras confiait à Xavier Vallat que Bonnard était un...

Publié le 12/04/2014 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant