Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : graffiti

Tags relatifs

Dernières notes

VU À LA CROIX-ROUSSE

UN GRAFFITI AMÉLIORÉ

Publié le 04/09/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Le mystère du graffitiste cinéphile de Douarnenez (2)

    Suite à la note précédemment parue sur ce blog, et qui fut abondamment commentée, cela a donné envie à la journaliste du Télégramme de Brest , basée à la rédaction de Douarnenez, Marie-Line Quéau, qui connaissait ces graffitis douarnenistes depuis belle lurette, de rédiger un ensemble d'articles qui jouent du mystère de celui qu'elle nomme "l'homme invisible"....

Publié le 21/08/2017 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Ombre fugitive

Il a commencé sa marche tard dans l'après-midi. Son ombre s'étire devant lui. Longue de plusieurs mètres. Son ombre fait plusieurs fois sa taille. Il aimerait en savoir l'exacte longueur, marcher d'un pas rapide et calculer le nombre de pas nécessaires, mais il n'y a pas moyen de fixer l'ombre, celle-ci s'étire au-dessus du trottoir, le long de la rue. Même s'il accélère et marche...

Publié le 20/08/2017 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Couleur chair

C'est une petite brune en jeans. Les bottes qui lui montent jusqu'aux genoux ondulent au-dessous d'un blouson en cuir. Elle passe sous des réverbères et le long des vitrines illuminées des magasins fermés. Elle regarde passer un bus et une femme en vélo. Elle s'arrête près d'une bouche d'incendie pour reprendre son souffle. Pourquoi l'esprit peut-il faire ce qu'il veut, pendant que le corps...

Publié le 12/05/2017 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Pas si simple...

  "Il n’y a rien de plus silencieux qu’une photo, il n’y a aucun autre art qui puisse être aussi silencieux que cela. En voulant arrêter le temps, ne serait-ce qu’une fraction de seconde, la photo émet du silence."  Ce sont les mots de Denis Roche dans une interview qu'il accorde à   Pascale Mignon et Marina Stéphanoff. . L'affirmation, sous forme négative...

Publié le 22/04/2017 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

La chasse aux caviardages d'affiches électorales est ouverte

     Bénies les périodes d'élection pour le photographe à l'affût des plus belles affiches surchargées et caviardées. Naguère, je m'étais régalé des pliages de candidats dus aux supports cannelés de certaines palissades de chantier. J'en avais trouvé d'autres que je n'avais pas encore mises en ligne comme celles-ci... Ponpon-Craignan... Paris, novembre 2015, ph. Bruno...

Publié le 15/04/2017 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Le corps de la ville

Lorsque je marche dans les rues de la ville, que je les connaisse déjà ou que je les découvre au fil des pas, ma relation avec la ville est d'abord une expérience corporelle. Un fond sonore et visuel accompagne ma déambulation. Ma peau enregistre les fluctuations de la température et réagit au contact des objets ou de l'espace. Je traverse des nappes d'odeurs pénibles ou heureuses. Cette...

Publié le 03/03/2017 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

GRAFFITI

  combat du graffiti contre le lierre qui chante un ancien monde      

Publié le 01/03/2017 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Un caviardage d'amateur...

En matière de caviardage, cette nouvelle trouvaille, boulevard de Charonne dans le XXe ardt parisien, qu'une main maladroite, ou pas suffisamment appliquée, a tenté de rebaptiser "boulevard des charognes"... On lui conseillera d'utiliser plutôt la prochaine fois des papiers collants... Ph. Bruno Montpied, novembre 2016.

Publié le 01/12/2016 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Saül Bellow, Au jour le jour

                                           Une fois de plus, dans l’air froid et la nuit qui tombait, il parcourut la courbe de la cage à l’entrée serrée entre des piliers de brique et il commença à monter au troisième étage. Des morceaux de plâtre s’écrasaient sous ses pieds, des...

Publié le 02/11/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant