Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : critique

Tags relatifs

Dernières notes

Her, le divorce de la machine

  «  Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera; et il n'y a rien de nouveau sous le soleil.  » Eccl 1 ;9   Il ne faut pas voir Her comme un film romantique à l’air numérique, ni même comme de la science-fiction à l’eau de rose. C’est au contraire un film d’anticipation dur et radical dans son message malgré l’esprit léger et...

Publié il y a 2 jours dans Ma Pause Café par Didier et Alexis | Lire la suite...

Réduction de tête

...littéraire  (pour faire de la place dans ma bibliothèque).     par Antistyle

Publié il y a 3 jours dans Zébra... par Zébra | Lire la suite...

Réduction de tête

...littéraire  (pour faire de la place dans ma bibliothèque).     par Antistyle

Publié il y a 3 jours dans Zébra... par Zébra | Lire la suite...

Critique littéraire

L'écrivain de sexe féminin se soucie du style, l'écrivain de sexe masculin se soucie de sincérité, et l'écrivain asexué se soucie de science.

Publié il y a 5 jours dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Critique de BLACK SWAN de Darren Aronofsky sur France 4 à 20H50

Ce soir, à 20H50, sur France 4, ne manquez pas ce tourbillon fiévreux dont vous ne ressortirez pas indemnes. Nina (Natalie Portman) est ballerine au sein du très prestigieux New York City Ballet. Elle (dé)voue sa vie à la danse et partage son existence entre la danse et sa vie avec sa mère Erica (Barbara Hershey), une ancienne danseuse. Lorsque Thomas Leroy (Vincent...

Publié il y a 8 jours dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

The man I love, par Murielle Joudet

 Cliquer sur l'image.   15.00 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE...

Publié il y a 11 jours dans La page de... par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Vingt Walsh

Le cinéma macmahonien, c'était cette conception hautaine, radicale, littéraire, "dandy" si l'on aime, "snob" si l'on n'aime pas, de l'esthétique cinématographique où l'on se donnait le droit de lire les films à travers Nietzsche, Péguy, Valéry, Gobineau, où se faire traiter de "fasciste" était une marque de coquetterie, surtout quand on s'appelait François d'Orcival ou Alain de Benoist que...

Publié il y a 13 jours dans La page de... par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Réduction de tête

...littéraire  (pour faire de la place dans ma bibliothèque). Cette semaine, deux "shakespeariens".       par Antistyle

Publié il y a 17 jours dans Zébra... par Zébra | Lire la suite...

Réduction de tête

...littéraire  (pour faire de la place dans ma bibliothèque). Cette semaine, deux "shakespeariens".       par Antistyle

Publié il y a 17 jours dans Zébra... par Zébra | Lire la suite...

Critique de LINCOLN de Steven Spielberg à 20H55 sur Canal plus

Début 2013, deux cinéastes américains de génie, Tarantino et Spielberg, sortaient un film ayant pour toile de fond l’esclavage(sans compter le meilleur film de ce début d'année 2014 "12 years a slave" de Steve Mc Queen ). Pour le premier, avec «  Django unchained « , c’est  même le sujet qui lui permet de réinventer un genre cinématographique, puisqu’un esclave y...

Publié il y a 23 jours dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant