Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : baudelaire

Tags relatifs

Dernières notes

ALFRED DE MUSSET : CHOIX DE CITATIONS

            Alfred de Musset (1810-1857) est à la fois connu et méconnu. Plusieurs de ses pièces sont régulièrement jouées et plaisent par leur grâce poétique, leur vivacité, leur fantaisie qui en atténue le sombre tragique. Le reste de son œuvre est en péril. Sa poésie est, il faut bien l’avouer, « étranglée par la forme vieille », comme le disait...

Publié il y a 5 jours dans Dernière gerbe par Le déclinologue | Lire la suite...

L'ÉCOLE ”PRIMAIRE”

Ça m'a traversé l'esprit. Pas longtemps, certes. Disons un instant. Je voulais déposer mon petit commentaire sur le catafalque de la déconfiture exhibée fièrement par le Parti "Socialiste" à l'occasion de la primaire de la gauche. Saura-t-on un jour la vérité sur le nombre définitif des votants ? Et puis j'ai relativisé quand quelques vers de Baudelaire me sont revenus :...

Publié le 25/01/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Spleen de la France...

C’est au hasard d’un vieux volume abîmé, en cherchant tel célèbre poème de Baudelaire, que je suis tombé sur cette merveille… récapitulant en dix-huit vers, pour dire le spleen d’un seul, la situation politique de notre vieux pays, aujourd’hui.   SPLEEN Je suis comme le roi d'un pays pluvieux, Riche, mais impuissant, jeune et pourtant très vieux, Qui, de ses...

Publié le 29/10/2016 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Le chat noir d'Edgar Allan Poe

Le chat noir d'Edgar Allan Poe dans Nouvelles histoires extraordinaires , 1843 Livre audio en ligne   Piocher dans la littérature fantastique aussitôt octobre arrivé est devenu une tradition dans mes pénates , par plaisir d'accompagner l'automne, les nuits qui tombent fraîchement, le vent et la pluie de quelques frissons littéraires : c'est tout de suite beaucoup plus...

Publié le 03/10/2016 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Poe et Baudelaire face à «l'erreur américaine»

Poe et Baudelaire face à «l'erreur américaine» par Nicolas Bonnal Ex: http://www.dedefensa.org Les deux fondateurs de l'anti-américanisme philosophique sont Edgar Poe et Charles Baudelaire ; le premier dans ses contes, le deuxième dans ses préfaces. La France et sa petite sœur Amérique sont les deux pays à avoir fourni les plus belles cohortes d'antimodernes depuis les...

Publié le 29/09/2016 dans Euro-Synergies par Ratatosk | Lire la suite...

CHANT D'AUTOMNE - Charles BAUDELAIRE

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres Le bois retentissant sur le pavé des cours. Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère, Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé, Et, comme le soleil dans son enfer polaire, Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et...

Publié le 24/09/2016 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

TIRÉS du CANIVEAU

  Chiens tirés du caniveau, élevés à droit de cité, où Baudelaire promenait ses regards bien plus que sur les chats, qui gaspillent leur éternité sur les velours d'un photographe    

Publié le 16/09/2016 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

L'Anté-Littéraire I

  Cet article d'humeur, que j'ai eu envie de relancer EN CE MOIS D'AOUT 2016, parut, il y a fort longtemps, dans le dernier numéro du Journal de la Culture ( n°17), sous le titre " l'écrivain est définitivement un salaud ! ". Mis en ligne sur ce blog d'abord en décembre 2005, puis en décembre 2008, il sombrait un peu dans l'oubli, quoique toujours très cher à mon coeur,...

Publié le 28/08/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

”L'ENNEMI” PAR BAUDELAIRE

"L'Ennemi Ma  jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage, Traversé çà et là par de brillants soleils ; Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage, Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils. Voilà que j'ai touché l'automne des idées, Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux Pour rassembler à neuf  les terres inondées Où l'eau creuse des trous grands...

Publié le 26/08/2016 dans l'écrivain... par Christian Jougla | Lire la suite...

”Magie noire ou blanche (inscrite à la Sacem)”

Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie, N'ont pas encore brodé de leurs plaisants dessins Le canevas banal de nos piteux destins, C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie Baudelaire  

Publié le 18/08/2016 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant