Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : antonin artaud

Tags relatifs

Dernières notes

Artaud

"La poésie qui n'est plus en nous et que nous ne parvenons pas à retrouver ressort tout à coup, par le mauvais côté des choses." Antonin Artaud  

Publié il y a 22 jours dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Signes

          Antonin Artaud (1896-1948), Portrait de Jany de Ruy (juillet 1947), au Centre Pompidou, à Paris I, photographie : octobre 2016.        

Publié le 14/07/2017 dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

La Carte postale du jour ...

"Nul n'a jamais écrit ou peint, sculpté, modelé, construit, inventé, que pour sortir en fait de l'enfer." - Antonin Artaud, Van Gogh, le suicidé de la société Je me souviens de cette fille qui m'avait dit qu'une classe entière de son collège était fan de The Chameleons , excepté peut-être trois ou quatre élèves quand même ; j'avais alors pu juger à quel...

Publié le 30/10/2016 dans Manoeuvres... par la bouche plein de terre | Lire la suite...

Philippe Baillet: Des portraits drapés de blanc

Archives 2011 Philippe Baillet: Des portraits drapés de blanc par Louis Montarnal Ex: http://www.actionfrancaise.net Rassemblant des articles publiés dans Le Choc du mois, La Nouvelle Revue d'histoire ou La Nef, Philippe Baillet brosse autant de portraits nourrissant l'étude de la radicalisation du conservatisme américain. Aperçu. C'est un ami alors directeur...

Publié le 27/12/2015 dans Euro-Synergies par Ratatosk | Lire la suite...

Antonin Artaud, L'amour sans trève

L’amour sans trêve   Ce triangle d’eau qui a soif cette roue sans écriture Madame, et le signe de vos mâtures sur cette mer où je me noie   Les messages de vos cheveux le coup de fusil de vos lèvres cet orage qui m’enlève dans le sillage de vos yeux   Cette ombre enfin, sur le rivage où la vie fait trêve, et le vent, et l’horrible...

Publié le 02/08/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Antonin Artaud, Œuvres complètes, I, L'art et la mort

                             L'art et la mort      Qui, au sein de certaines angoisses, au haut de quelques rêves n'a connu la mort comme une sensation brisante et merveilleuse avec quoi rien ne se peut confondre dans l'ordre...

Publié le 06/11/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Monsieur le légistateur

Monsieur le législateur, Monsieur le législateur de la loi de 1916, agrémentée du décret de juillet 1917 sur les stupéfiants, tu es un con. Ta loi ne sert qu'à embêter la pharmacie mondiale sans profit pour l'étiage toxicomanique de la nation parce que 1° Le nombre des toxicomanes qui s'approvisionnent chez le pharmacien est infime; 2° Les vrais toxicomanes ne s'approvisionnent...

Publié le 14/07/2014 dans Lacalavera par limproviste | Lire la suite...

Van Gogh, le suicidé de la société

Le presse papier : A la queue leu leu  -  Une épicerie coopérative à Paris . Les histoires : Extrait de "Van Gogh, le suicidé de la société" de Antonin Artaud - Van Gogh - Antonin Artaud - Pollock . Les ziques : Jacques Brel - Edith Piaf - J oan Pau  Verdier - Jean Vasca - Jean Ferrat - Barbara - Paco Ibanez. Les expos : Van Gogh - Artaud musée...

Publié le 03/06/2014 dans ArtRacaille par Louyse | Lire la suite...

Van Gogh, le Suicidé de la Société***

Les rapports entre l’art et la psychanalyse sont houleux depuis le début. Le jugement de l’art et de l’artiste, à travers l’analyse de son œuvre, suivant une méthode appliquée très tôt par Freud et ses disciples, n’a pas manqué de se heurter à la résistance de certains artistes. D’abord parce que cette méthode a été utilisée par Freud dans un but polémique de dénigrement des opposants à ses...

Publié le 23/03/2014 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Jeanne d'Arc à l'écran - 3 - Carl Theodor Dreyer (1928)

  Une douzaine d'années après Cecil B. DeMille, ce n'est pas un mais deux films consacrés à la Pucelle qui sont mis en chantier quasi simultanément. Première à dégainer, la Société Générale des Films dirigée par le duc d'Ayen engage le réalisateur danois Carl Theodor Dreyer, encore nimbé du succès public du Maître du Logis . De cet exil volontaire en notre beau pays naîtra un grand...

Publié le 08/09/2013 dans Fin de partie par Thomas Becker | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant